Agevillage
  >   Actualités  >     >   Alzheimer : le malade, sa f...

Alzheimer : le malade, sa famille et les soignants de Dominique-Alice Decelle chez Albin Michel


Partager :

Alzheimer : le malade, sa famille et les soignants
Psychologue et formatrice de France Alzheimer, Dominique-Alice Decelle partage son expérience, ses connaissances théoriques et pratiques, ses conseils sur les offres d'aide ainsi que les témoignages de personnes malades, d'aidants, de soignants.

A l'occasion de la journée mondiale Alzheimer ce 21 septembre, ce nouvel ouvrage sur la maladie cherche tout d'abord à restaurer l'image des personnes malades (chercher leur consentement, quand il s'agit de rentrer en maison de retraite "ne pas faire l'économie d'une conversation" page 166).

Les personnes malades deviennent vulnérables. Elles sont alors à la merci de l'omnipotence des proches aidants familiaux et professionnels, dont il s'agit de prendre conscience afin d'éviter tout dérapage et accompagner tout en douceur, en bientraitance. Aider à communiquer, maintenir les capacités restantes, adapter l'environnement (la maison), l'ouvrage apporte de nombreux regards, de nombreuses sources (Naomie Feil/Validation®), pour vivre avec la maladie au quotidien.

Les termes sont parfois techniques, les références nombreuses, mais l'ouvrage est truffé de témoignages qui éclairent le propos et conseillent quant aux attitudes, aux paroles, aux comportements qu'il vaut mieux privilégier au quotidien. La relation est possible jusqu'au bout avec la personne malade.

Au sommaire
I. Comprendre la maladie
II. La personne malade
III. Les aidants familiaux et professionnels
IV. Les relations au quotidien avec le malade
Conclusion : Au fil des jours

Alzheimer : Le malade, sa famille et les soignants [Broché]
Dominique-Alice Decelle  (Auteur)
Prix conseillé : EUR 16,00
Broché: 240 pages
Editeur : ALBIN MICHEL (18 septembre 2013)
Collection : Essais - Documents
Pour commander en ligne Alzheimer : Le malade, sa famille et les soignants

Sortie en Librairie le 19 septembre


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

beniat

31/01/2014 15:01

Etonnement de l'étonnement


je n'ai pas lu le livre et réagit à cet article. Dans les groupes Alzheimer auxquels j'ai participé, j'ai toujours été étonné des préoccupations financières et techniques des participants et du peu de réactions émotives des aidants et de demandes d'informations sur l'évolution de la maladie. Peu d'échanges sur la fin de vie des malades...Certes tous les cas sont différents mais une information générale serait possible. Cet ouvrage de A. Decelle semble apporter des informations "La relation est possible jusqu'au bout avec la personne malade." ...



Catelyne

04/09/2013 08:09

Très étonnant......


Je suis vraiment très étonnée, voire choquée qu'une PSYCHOLOGUE et qui plus est, FORMATRICE de FRANCE ALZHEIMER puisse" dire en tant que tel: "...Les personnes malades deviennent vulnérables.Elles sont alors à la merci de l'omnipotence des proches aidants familiaux et professionnels..." Il me semblait que "cette association " mettait en exergue que "la maladie d'Alzheimer" touchait le malade bien sûr mais aussi toute sa famille.Il me semble difficile de parler de la vulnérabilité du malade sans parler de celle "des aidants familiaux" voire de celle des professionnels Dans l'état actuel des mesures d'accompagnement au plan national, n'y aurait-il pas de fait deux vulnérabilités qui se chevauchent: celle des personnes malades et (ou) handicapées et celle inhérente à d'accompagnement au long cours auquel s'ajoutent la cohorte de toutes "les tracasseries administratives"?




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -