Agevillage
  >   Actualités  >     >   Loi autonomie : les attente...

Loi autonomie : les attentes de Famidac sur l'accueil familial


Partager :

L'association Famidac qui fédère les accueillants familiaux agréés, a participé à la concertation sur la future "Loi pour l’adaptation de la société au vieillissement" sur le volet "accompagnement : réponse aux besoins des aidants, accueil temporaire et accueil familial".
Elle publie sur son site internet ses commentaires sur les propositions soumises à la discussion.

Famidac entend :
- Saluer un référentiel avec des critères d’agrément des accueillants familiaux
- Renforcer la formation des accueillants familiaux
- Étendre aux personnes accueillies en accueil familial le champ d’application des droits et libertés individuels de la personne prise en charge en ESMS et donc la possibilité de recourir à une personne qualifiée pour les aider à faire valoir leurs droits
- Favoriser la mise en œuvre par l’accueillant familial d’un projet d’accueil individualisé formalisé au sein du contrat d’accueil
- Favoriser le développement de l’accueil à temps partiel
- Simplifier les démarches administratives des personnes accueillies par des accueillants de gré à gré en instaurant un mode de déclaration et de rémunération simplifié de type CESU
- Clarifier le périmètre des éléments de rémunération pris en compte au titre des mesures de solvabilisation (notamment l'APA)
- Rendre les accueillants familiaux de gré à gré éligibles à une indemnisation en cas de chômage ou de baisse d’activité.

Famidac regrette la proposition d'une rémunération minimale spécifique à ces types d’accueil.
Elle est mitigée sur le fait d'autoriser les départements à spécialiser le contenu de l’agrément en fonction du profil des personnes accueillies.

Voir aussi la synthèse des demandes des 10 000 accueillants familiaux :
- Une formation initiale "cœur de métier" avec la création d’un diplôme d’Etat d’accueillant familial
- Des indemnités pour sujétions particulières indexées sur le SMIC et non sur le Minimum garanti
- Une indemnité d’entretien plus réaliste
- Ne pas limiter le nombre de journées d’absences de la personne accueillie (certains départements fixent la limite à 35 jours/an)
- Majorer la rémunération des dimanches et jours fériés
- Ne pas limiter le temps de travail à 258 jours/an
- Accorder aux accueillants "de gré à gré" le droit aux allocations chômage, ne pas limiter les droits à congé, faire évoluer l’article 7 (remplacement) du contrat d’accueil, diffuser les listes des accueillants familiaux agréés, clarifier l’utilisation du CESU pour les accueillants et leurs remplaçants 
- Pour les accueillants familiaux employés par des personnes morales : Réserver l’emploi d’accueillants salariés aux structures médico-sociales.
- Créer un statut d’Assistant en Accueil Familial Thérapeutique.


mis à jour le



LES LIENS UTILES

Famidac : Pour trouver un accueil familial temporaire ou permanent

Carte de France des accueillants agréés, annonces gratuite, conseils et ressources utiles... tout ce qu'il faut connaitre de l'accueil familial !

Association Famidac 
Bouteillac 
07110 ROCLES (France)
Adhérents et partenaires : 04.75.88.38.64 
 


Partager :


Vos réactions

jeje

09/11/2015 05:11

Accueil


je suis tout à fait d'accord avec votre article mais moi je trouve que les associations devraient faire beaucoup de publicité pour faire connaître les familles d'accueil car après un départ on peut rester plusieurs mois sans personne
cordialement




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -