Agevillage

La télémedecine taille progressivement son chemin dans les ehpad

De nombreuses expérimentations ont lieu en France


Partager :

Cabine télémédecin société H4DLa télémédecine fait progressivement son entrée dans les ehpad, pour mieux lutter contre la desertification médicale

C'est au tour de la résidence pour personnes âgées de Cluny (Saône-et-Loire) d'installer une cabine de télémédecine pour lutter contre la désertification médicale. 

Conçue par la société H4D, cet outil permet au patient de mesurer  son poids, sa taille, sa tension..., tous résultats qui pourront être consultés par son médecin traitant sur un site internet. En cas d'urgence, le patient peut entrer en communication visuelle et sonore avec son médecin traitant. 

Il ne s'agit pas d'une première. 
Telehpad, est ainsi un projet de télémédecine porté par la Mutualité Française Côtes-d’Armor Ssam (services de soins et d’accompagnement mutualistes), pour expérimenter des outils de télémedecine dans le département. Les Ehpad concernés seront reliés à des établissements hospitaliers généraux et psychiatriques.

En avril 2013, l'ARS Ile-de-France a fait savoir que trois projets de télémédecine visant à améliorer la prise en charge dans les établissements d'hébergement de personnes âgées dépendantes (Ehpad) étaient en cours de déploiement. 

En mars 2013, l'ARS Aquitaine a indiqué qu'elle travaillait à l'élaboration d'un projet régional de déploiement d’un dispositif de télémédecine autour de la personne âgée, entre les EHPAD de la région et des structures ou professionnels de second recours. 

D'autres projets sont en cours.

Il serait sans doute prématuré de parler de généralisation de la télémedecine en France pour les personnes trés âgées, mais le mouvement est lancé.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Dr MEYVAERT

31/01/2014 16:01

En Alsace aussi...


en Alsace aussi une expérimentation de télémédecine dans les EHPAD est lancée depuis un an. Cela concerne six EHPAD de la région où des actes de téléconsultation et de télé-expertise destinés aux résidents fragilisés et donc difficilement transportables sont proposés Des médecins hospitaliers, mais aussi des médecins libéraux (médecins généralistes traitants, spécialistes), ce qui fait la singularité de l'expérimentation alsacienne, assurent ces actes.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -