Agevillage
  >   Actualités  >     >   Les contrats d'assurance dé...

Les contrats d'assurance dépendance doivent être labellisés par l'Etat

affirment les trois quart des Français interrogés par le baromètre OCIRP


Partager :

Si l'on en croit le Baromètre OCIRP - 2013 sur la dépendance, les contrats d'assurance dépendance devraient faire l'objet d'une labellisation d'Etat.

Le baromètre OCIRP – 2013 sur la dépendance, rendu public le 4 mars dernier à Paris, tentait de répondre à plusieurs questions sur l’information (Êtes-vous bien informés sur la dépendance ?), la nécessité de lier « solidarité nationale » et « assurance complémentaire », le rôle financier de l’entreprise, l’inclusion d’une « complémentaire santé » dans la « garantie dépendance », la connaissance de la « silver économie » etc.

L’une des questions portait sur les contrats d’assurance dépendance et la nécessité ou non d’une « labellisation d’Etat ». A une écrasante majorité, 80 % des Français interrogés ont répondu « oui ».

Le baromètre Ocirp différenciait également les réponses selon qu’elles émanaient des salariés (65,3 %), des DRH (70 %) ou des délégués syndicaux (62,7%). 

Le tout aboutit à une moyenne pondérée de 74,71%. Soit une majorité des trois quarts.

A défaut de labellisation, la concertation sur le cahier des charges des contrats d'assurance dépendance débutera début avril pour se clôre en juin. Cette concertation associera les assureurs (FFSA, CTIP, Mutualité Française), la MGEN qui a couplé l'assurance dépendance et la complémentaire santé depuis le 1er janvier 2010 (3 millions d'assurés) ainsi que des associations de consommateurs comme UFC-Que Choisir.

Ce groupe de travail sera présidé par la direction de la Sécurité sociale et la direction du Trésor.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Adérald

12/03/2014 18:03

Que veut dire label ?


L'état est-il encore un garant fiable ? Tout le monde sait que les labels distribués par les conseils généraux aux établissements d'aide à domicile portent sur l'engagement à ne pas dépasser des honoraires pas sur l'engagement à donner des soins de qualité avec du personnel qualifié. Idem pour les EPAHD. Ne parlons pas des banques qui vantent des assurances vie qui se débloquent en 48 h sans passer par le notaire. Je viens d'en faire l'expérience....3 mois après le décès rien n'est débloqué et si cela dépasse 10 000 euros l'intervention d'un notaire est nécessaire pour le certificat d'hérédité à 300 euros alors qu'en mairie c'est gratuit. Evidemment cela ne touche que les crédules, agés qui pensent mettre leurs chers proches à l'abris des soucis......




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -