Agevillage

L'activité physique difficile et répétée, outil de "déparkinsonisation"


Partager :

Un article publié sur le site de France Parkinson vise à proposer de nouvelles pistes pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Une étude reconnaîtrait en effet les bénéfices d'une activité physique intensive sur la maladie de parkinson. Sans effet secondaire, contrairement aux traitements médicamenteux actuellement proposés, l'activité physique deviendrait ainsi une nouvelle voie de traitement, complémentaire des méthodes existantes.

D'ailleurs les bienfaits de l'activité physique sont aujourd'hui reconnus et nombre d'entreprises l'utilisent pour mener des actions de prévention. A noter notamment cette initiative présentée la semaine dernière et menée par Swiss life et Agrica, en partenariat avec Siel Bleu.

Pour découvrir l'article publié par France Parkinson


mis à jour le



LES LIENS UTILES

Association France Parkinson

L'Association France Parkinson a été créée en 1984 par le Professeur Yves Agid, neurologue ayant consacré une grande partie de son activité de clinicien et chercheur à la maladie de Parkinson. Reconnue d'utilité publique en 1988, l'association se donne alors pour buts de :

  • Favoriser la recherche 
  • Soutenir les malades et les aidants au quotidien
  • Sensibiliser les pouvoirs publics à la réalité de la maladie

Association France Parkinson
18 rue des terres au curé
75013 Paris
Tél. 01.45.20.22.20 - Fax 01.40.50.16.44
Email : infos@franceparkinson.fr


Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -