Agevillage

Nouveau droit à une retraite opposable : la CFDT Retraités reste prudente

Quid de la pension de reversion ?


Partager :

Le décret n° 2015-1015 du 19 août 2015 vise à garantir aux futurs retraités le versement sans retard de leur pension, dès lors qu'ils ont déposé un dossier complet au moins quatre mois avant la date prévue de leur départ. Désormais « aucun nouveau retraité ne se retrouvera sans ressources.»

Pas si sûr, rétorque la CDFT Retraités
"Curieusement, ce décret ne concerne que les pensions de droit direct" s'étonne le syndicat de retraités. "Cette  « omission» pose plusieurs problèmes. Il rompt le principe de l’égalité de traitement entre les assurés. La pension de réversion est aussi un revenu de remplacement d’avantage vieillesse, même s’il s’agit d’un droit dérivé. Par ailleurs la pension de réversion concerne  les plus basses pensions. Elle est soumise à plafond de ressources  (1665€ pour une personne seule). Plus encore, les bénéficiaires sont en majorité des femmes. Et l’on connait les inégalités de retraites entre les hommes et les femmes.
Déjà dans une déclaration au conseil d’administration de la Cnav (Caisse nationale d'assurance vieillesse), le 17 juillet dernier, la CFDT avait fait part de son inquiétude sur les conditions de mise en œuvre de cette décision sur de nombreux points. « Ce projet ne répond que partiellement aux attentes exprimées» avait affirmé la confédération. La problématique des droits dérivés (pensions de réversion) était déjà pointée."

La CFDT a contacté le 21 aout, le service de presse du ministère… qui a transmis la question à la direction de la sécurité sociale. le Syndicat affirme qu'il n’acceptera "pas le grand écart entre les intentions et les décisions".


 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -