Agevillage
  >   Actualités  >     >   Journée mondiale des 1ers s...

Journée mondiale des 1ers secours : la Croix-Rouge forme au Bien-être et à l'Autonomie


Partager :

Formation croix rouge

Christiane, Paul, Jacques, Jean-Pierre et Nicole ont environ 70 ans. Durant trois jours, ils ont accepté de suivre la formation « Bien-être et Autonomie » proposée par la Croix Rouge. Une formation destinée aux seniors, qui vise à maîtriser les premiers gestes d’urgence mais aussi à adopter une bonne hygiène de vie pour comprendre et prévenir les signes du vieillissement, et préparer l’entrée dans le grand âge. « La prévention est essentielle, explique l’une des formatrices. C’est pourquoi nous traitons du sommeil, de l’alimentation, du maintien du lien social… Il s’agit d’accompagner les seniors dans cette étape de vie et non de réaliser un simple transfert de compétences. La dimension psychologique est importante."

La formation se déroule en petit groupe (pas plus de 8 personnes), afin de favoriser les échanges et la pratique des divers gestes. Chaque situation est introduite par un diaporama. La formatrice interroge les stagiaires sur ce qu’ils observent. La parole est libre et circule aisément. Chacun y va de son interprétation, immédiatement validée, ou corrigée. La formatrice répète les procédures, synthétise, commente… et propose une mise en pratique. Grâce à une mise en scène savamment étudiée (du maquillage pour imiter une hémorragie, des cris d’étouffement…), les gestes sont présentés, reproduits, disséqués. Et toujours replacés dans leur contexte. Chaque stagiaire les effectuera dans la foulée, devant un groupe complice et coopératif.

Formation croix rouge

Il faut apprendre à maîtriser son stress et toujours rester correct avec les personnes aidées ou l'entourage. « On a parfois tendance à devenir autoritaire, confie Huguette, formatrice expérimentée. Pourtant on peut être amené à exécuter des gestes intrusifs. Il faut donc apprendre à se présenter. » La bonne maîtrise des gestes techniques permet aussi d’enrayer l’angoisse et d’éviter de paniquer, confie une des stagiaires. Jusqu’à présent je préférais ne rien faire plutôt que de risquer un mauvais geste. C’est une erreur. Mais aujourd’hui je sais aujourd’hui comment agir efficacement. »

Adopter les bons réflexes, se rassurer, agir… pour soi et pour les autres… reste l’un des objectifs de cette formation. « A divers moments de ma vie, je me suis demandée si j’avais bien procédé, si j’aurais pu ou du faire autrement, explique Christiane, stagiaire. Cette formation me permet de prendre confiance en moi, d’apprendre à maîtriser des gestes qui peuvent m’être utiles dans la vie quotidienne (pour moi, mon conjoint ou mes petits-enfants dont je m’occupe souvent). Mais aussi de changer des habitudes ou des idées reçues. Fini le tabouret dans la cuisine. Je vais investir dans un petit escabeau pour éviter les chutes."

FORMATION CROIX ROUGE

En effet les chutes représentent un risque considérable chez les plus de 65 ans. Plus de 90% des accidents domestiques sont constitués par des chutes. Selon l’OMS, une personne sur 3 âgée de plus de 65 ans chute. Et ce chiffre passe à une personne sur deux chez les plus de 80 ans. C’est dire l’importance de telles formations.

La Croix-Rouge s’est fait une spécialité de la formation aux gestes d’urgence. Au fil du temps, les formations se sont diversifiées mais rien n’existait jusqu’à présent pour répondre spécifiquement aux besoins des seniors. C’est désormais chose faite avec la formation « Bien-être et Autonomie », officiellement lancée samedi 12 septembre, à l’occasion de la 15ème Journée mondiale des premiers secours. Pour Françoise Fromageau, secrétaire nationale de la Croix Rouge, et médecin gériatre accessoirement, « il nous semblait essentiel, à l’heure où la population vieillit de proposer des clés pour rendre les seniors (à partir de 60 ans), acteurs de leur propre santé. » « Aujourd’hui trois générations de seniors se côtoient, ajoute le Dr Desjardin. Personne ne pense être le vieux. Nous devons donc travailler et communiquer sous l’angle du transgénérationnel, en adaptant le discours à chaque génération. »

Un sondage réalisé par Opinonway pour le compte de la Croix Rouge montre que 16% des seniors pratiquent une activité physique quotidienne. Dans le même temps, un sur deux dit craindre une perte de sa condition physique.  « L’enjeu aujourd’hui est de conserver la mobilité, complète le Dr Desjardin et de vieillir debout, en délivrant des informations simples et des conseils pratiques : marcher chaque jour, monter les escaliers, nager… il ne faut pas penser que l’activité physique se traduit par des activités extraordinaires. » On note aussi qu’une réduction de l’activité physique entraîne des troubles de l’équilibre, une moins bonne qualité de sommeil, une perte de l’appétit et souvent un isolement social… Tout fonctionne ensemble.

« Il faut inciter les seniors à continuer d’apprendre, de s’intéresser au monde, aux autres, à occuper une place dans la société, insiste Françoise Fromageau. Les mentalités ont changé depuis 20 ans. Le regard de la société sur les seniors évolue. Apprendre les gestes qui sauvent, créer ou maintenir un lien intergénérationnel, participer au vivre ensemble, ca n’est finalement rien d’autre qu’être citoyen. Savoir alerter et savoir bien le faire est essentiel. Les seniors ont donc toute leur place dans ces formations. Et pour aller plus loin, je voudrais les inciter à nous rejoindre et à devenir formateurs. Car c’est dans la proximité de terrain que la Croix rouge est utile et répond aux urgences et aux besoins vitaux. »

Pour découvrir la formation « Bien-être et Autonomie » ou contacter l’antenne départementale de La Croix Rouge.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -