Agevillage
  >   Actualités  >     >   Aide à l'acquisition d'une ...

Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé : solidarité universelle ou segmentée ?


Partager :

Nous vous l’indiquions il y a deux semaines, le PLFSS (projet de loi de financement de la sécurité sociale) pour 2016 prévoit la mise en place de contrats de complémentaires santé « moins chers, labellisés » pour les personnes de plus de 65 ans

Mais ne s’agirait-il pas d’une fausse bonne idée ? C’est ce qu’estiment la CFDT, le Ciss, la Fnar, la Fnath, la Mutualité Française et l'Unsa dans un communiqué commun. Selon ces organisations, ce dispositif réservé aux personnes âgées de plus de 65 ans « amplifie le principe de segmentation de la protection sociale » et « constitue un  frein à la solidarité et à la mutualisation des risques entre les actifs et les inactifs ». Ils appellent donc « à une remise à plat de l’ensemble des voies d’accès à la complémentaire santé et partagent la nécessité de la rendre accessible à tous et notamment aux plus de 65 ans. Ils souhaitent une réponse simple, universelle et juste pour permettre à chacun d’accéder à une complémentaire. » De son côté, la CFDT-Retraités saluait ces nouveaux contrats, tout en demandant "à ouvrir pareille proposition aux jeunes et aux demandeurs d’emploi qui restent oubliés".

Il existe en effet déjà 8 dispositifs d’accès à la complémentaire (Cmu-c, aide à la complémentaire santé, complémentaire santé obligatoire en entreprise...). En créer encore de nouveaux risque de se faire au détriment des adhérents et des assurés les plus en difficulté puisque les travailleurs précaires et les chômeurs par exemple n’y trouveront pas de solution, pas plus que les jeunes. Un système d’aide (à l’acquisition d’une complémentaire santé) unique et progressif est donc appelé des vœux de tous ces acteurs.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

alged

14/10/2015 22:10

ne pas se précipiter.PRUDENCE !!!


certaines mutuelles envoient déjà des lettres signifiant qu'elles ne peuvent plus vous assurer et accompagnent leur avis d'un formulaire
adhésion à l'une mutuelle "labelliséé ACS" dont elles sont partenaire.Il faut demander des explications voir un conseiller demander plusieurs devis;il y a (à ma connaissance 14 organismes labellisés)
Les prestations varient mais dans l'ensemble c'est plutôt le minimum qui prévaut (prothèses,appareillage lié au handicap,etc)
Ne va t'on pas nous imposer un parcours santé obligatoire??
Un autre aspect de la loi de finance en préparation c'est la menace de supprimer l'AAH à ceux qui aurait le "handicap"(sic) d'avoir un livret A un peut trop bien garni.
La CAF de Toulouse à déjà commencé à serrer le robinet.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -