Agevillage
  >   Actualités  >     >   Le rôle d'aidant pris en co...

Le rôle d'aidant pris en compte pour le calcul de la retraite


Partager :

retraiteA compter du 1er janvier 2015, les aidants de personnes adultes handicapées se verront attribuer un trimestre de majoration de durée d’assurance par tranche de trente mois d’accompagnement. Le point sur la mesure.

Est-ce une nouvelle mesure ?
Non. Elle est inscrite dans la loi du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites, mais ses modalités d’application n’ont été précisées qu’en novembre dernier (circulaire n°2015-56 de la Caisse nationale d’assurance-vieillesse).

Qui est concerné ?
Les aidants d’adultes handicapés atteints d’une incapacité permanente d’un taux égal ou supérieur à 80 %, à condition qu’il existe un lien familial entre eux et qu’ils aient cessé toute activité professionnelle pour accompagner la personne aidée.

Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre caisse de retraite.


mis à jour le



LES LIENS UTILES

CNAV - Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse

La CNAV (retraite de base de la sécurité sociale pour les salariés de l'industrie, du commerce et des services) a pour missions : Suivi de la carrière, préparation et versement des retraites, accompagnement des retraités fragilisés, recherches sur le vieillissement…

Coordonnées des caisses de retraite - CARSAT par département sur son site.


Partager :


Vos réactions

alaingib

20/01/2016 15:01

honteux


petite muserette;moi meme aidant a titre d'aide de ma maman ,je suis invalide moi meme, a quoi j'ai droit comme aide rien,cela favorise des ehpad ou la maltraitance existe et ont fait rien moi je lui rend visite tout les jours ,heureusement car elle ne serait plus de ce monde et ceci beneficie d'aucune aide.



Agevillage

20/01/2016 09:01

La réponse de la rédaction


Il est vrai que la prise en considération des aidants est bien légère au regard de votre investissement...
Mais pour porter un regard positif sur cette "mesurette", peut-être pourrions-nous l'envisager comme un premier pas ?
Pour Lydia, en effet, comme indiqué dans l'article et la circulaire de la CNAV, la mesure ne concerne que les aidants d'adultes handicapés.
Plus précisément, les aidants de personnes de plus de 20 ans atteintes d’une incapacité permanente d’un taux égal ou supérieur à 80 %, par exemple les titulaires de la carte d’invalidité ou les bénéficiaires de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH).



Leslie

19/01/2016 14:01

Encore une mesurette...


Encore une mesurette prise, mesurette bien en dessous de la réalité de la vie des aidants et de l'appui dont ils auraient besoin de la part des pouvoirs publics et de leurs employeurs (pour les salariés) pour être mieux disponible pour leurs proches tout en ayant droit à une vie professionnelle intéressante et à une reconnaissance minime de la société. Quel dommage que ce type de débat de société soit aussi méprisé par nos dirigeants ! C'est pourtant une problématique prégnante et qui va aller en s'accentuant pour chacun d'entre nous.



ANGE

19/01/2016 12:01

HONTEUX


COMMENT POUVEZ VOUS ECRIRE PRISE EN COMPTE IL N Y A AUCUN RAPPORT ENTRE UN TRIMESTRE ET TRENTE MOIS POUR LES AIDANTS AUTANT AVOUER L ENCOURAGEMENT A AIDER LES EHPADS AND CO ET LE DESINVESTISSEMENT DESPOLITIQUES SUR LE ROLE DES AIDANTS



Lydia

19/01/2016 11:01

Prise en compte du rôle d\'aidant pour le calcul de la retraite


En lisant cette annonce, je me suis dit, chic une bonne nouvelle. J'ai donc contacté la CNAV pour apprendre que je n'y avait pas droit.
Parce que ma mère touche l'APA ( 110 euros par mois en GIR 2), parce que je suis retraitée depuis octobre 2015, alors que la loi est datée du 20 janvier 2014.
Donc, rien de neuf.
L'aidant proche d'une personne âgée reste celui qui fait vivre toute l'économie de la dépendance, sans dédommagement et sans statut.
Et jeudi, je reprends une demi journée pour conduire ma mère à l'Hôpital Rothschild, pour le suivi de ses escarres.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -