Agevillage

Pierre-Marie Chapon : plaidoyer pour un parcours résidentiel

Pour une gamme d'habitats adaptés


Partager :

Pierre-Marie ChaponLa direction de l'action sociale de la caisse d'Assurance Vieillesse (CNAV) a lancé une étude sur le cadre bâti des logements-foyers, habitats sociaux intermédiaires entre le domicile et la maison de retraite médicalisée.
Pierre-Marie Chapon, conseiller de la directrice générale de la SCET (groupe Caisse des Dépôts) sur les questions de transition démographique, a été chargé de cette étude.
Il milite pour une réflexion individuelle et collective sur le parcours résidentiel.

Les personnes qui avancent en âge n'ont forcément intérêt à rester dans leur domicile si celui-ci devient hostile, inaccessible, trop éloigné des centres de santé, des commerces, des services...
Selon la situation de handicap la personne, l'entrée dans un établissement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) n'est pas non plus adaptée.
L' étude qu'il mène sur les logements-foyers montre que notre pays doit se doter d'une gamme d'habitats intermédiaires, alternatifs, intergénérationnels, accessibles (y compris financièrement).

Pour limiter les risques de chutes et leurs 100 000 hospitalisations, 9000 décès associés, Pierre-Marie Chapon rappelle qu'il existe déjà plusieurs types d'habitats :
- des logements privés adaptés (avec des salles de bains sécurisées pour éviter les chutes, des chemins lumineux... la nouvelle loi d'adaptation de la société au vieillissement attends l'adaptation de 80 000 logements). 
- des résidences services seniors : des logements en location avec des services renforcés, une présence
- Les logements-foyers à caractère sociaux dotés d'un accueil, d'un service restauration à la carte, d'activités de prévention pour bien vivre.

On voit aussi fleurir des coopératives d’habitants, des résidences intergénérationnelles. L'Annuaire d'Agevillage les référence mais il faut se renseigner auprès de l'action sociale de sa caisse de retraite, du CLIC, du CCAS de sa commune (centre communal d'action sociale).


Interview de Pierre Marie Chapon 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

CATH

17/02/2016 17:02

Enfin réponse aux besoins de demain


Je suis d'accord, les attentes ne sont plus les mêmes, il faut donc adapter les logements, le regroupement des personnes afin d'éviter l'isolement et tout ce qui en découle. Je suis réflexion pour adapter ma grande maison pour de tels accueils, ou dois-je me renseigner? Famille d'accueil j'y ai pensé. Aussi, je m'interroge sur comment les gens font pour payer, vu le cout des prix de journée, ne pensez vous pas que ces surenchères vont devoir cesser?



COTTAGE

08/02/2016 11:02

LE DROIT DE VIVRE MIEUX


NOUS SOMMES TOUT A FAIT CONSCIENT DE LA PROBLEMATIQUE ET ACTUELLEMENT NOUS NOUS BATONS POUR FAIRE RECONNAITRE NOTRE CONCEPT AFIN DE PRESERVER LA LIBERTE DE CHOIX DE TOUS et MODIFIER NOTRE CADRE DE PENSEE EN TENANT COMPTE DE L'AVANCEE DE L'AGE et LA QUALITE DE VIS DE NOS SENIORS OU PERSONNES HANDICAPEES. Nous sommes une société familiale basée en Auvergne où nous fabriquons des habitations en bois, sur mesure, depuis plus de 25 ans. En 2015 nous avons créé la Société COTTAGE HABITAT afin de mettre notre savoir faire au service des personnes âgées et/ou à mobilité réduite ; vous pouvez vous rendre sur notre site www.cottagehabitat.fr. Nous intervenons sur la France entière et sommes à l' écoute pour tous projets dans ce domaine.



ADERALD

02/02/2016 19:02

JE VOTE POUR


Mais comme pour les maisons de retraites médicalisées qui n'ont de médicalisées que le nom, nous savons tous qu'a prix abordable c'est du rêve, et qu'au moindre éternuement : c'est l'EPADH.....




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -