Agevillage
  >   Actualités  >     >   Les babayagas perdent leur ...

Les babayagas perdent leur fondatrice. Thérèse Clerc s'est éteinte


Partager :

Thérèse ClercThérèse Clerc, militante féministe et fondatrice de la Maison des Babayagas, s'est éteinte à l'âge de 88 ans des suites d'un cancer. « Une fin de vie aussi dense que paisible » confiait un de ses proches quelques jours avant son décès.

L’Ad-Pa n’a pas manqué de saluer la force de conviction, l’engagement et le militantisme de Marie-Thérèse Clerc, plus connue sous le nom de Thérèse, une femme déterminée à combattre l’âgisme.

Avec la Maison des Babayagas, elle fonde un habitat autogéré destiné à accueillir dans des logements individuels des femmes âgées de 60 à 80 ans, désireuses de construire un projet de vie commun. Cette maison située à Montreuil (93) propose des appartements indépendants et des espaces de vie collectifs, ouverts sur l’extérieur. Très récemment était d’ailleurs organisée dans cette maison une vente d’œuvres d’art dont les bénéfices visent à permettre la réalisation d’un jardin partagé. Les Babayagas organisent aussi des ateliers et des rencontres pour tous, dans le cadre de l'université populaire.

Née en 1927, Thérèse Clerc avait milité au Mouvement de la Paix, au Mouvement pour la Libération de l’avortement et de la contraception, au PSU. Mère de 4 enfants, chevalier de la Légion d’honneur, elle témoigne également de son amour pour une femme dans un magnifique documentaire, « Les Invisibles ».

On gardera d’elle le souvenir d’une femme éprise de justice, d’égalité et de liberté, une utopiste réaliste, citoyenne, écologique, et solidaire.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -