Agevillage
  >   Actualités  >     >   Le premier village Alzheime...

Le premier village Alzheimer de France s'installera à Dax


Partager :

Le projet, qu’Agevillage vous avait annoncé en novembre 2014, passe un nouveau cap. Porté par Henri Emmanuelli, président du Conseil départemental des Landes, officialisé en septembre 2015 par Laurence Rossignol, alors secrétaire d'État chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, à l'occasion de la journée mondiale d'Alzheimer, il sera finalement accueilli par la ville de Dax, qui était en compétition avec l’agglomération de Mont-de-Marsan.

Les travaux devraient démarrer début 2017, pour une ouverture en juin 2018. Ce village pilote comptera 120 résidents, avec « l’objectif de [les] maintenir aussi longtemps dans une vie sociale ordinaire, sans blouse blanche visible, dans une approche non-médicamenteuse, mais sous l'étroite surveillance de soignants et de bénévoles », indique le Département des Landes.

Un lieu d'expérimentation pour une meilleure prise en charge

Composé de petites habitations, cet environnement sécurisé sera doté de cafés, de restaurants, d’un cinéma, d’un magasin d’alimentation ou encore d’un salon de coiffure. Il sera situé au sud-est de Dax, près de la commune de Narosse.

Le budget total est estimé à 22 millions d’euros avec un budget de fonctionnement annuel de 8,5 millions d’euros. L’Etat s’est engagé à verser 3 millions d’euros par an, ce qui recouvre le budget soins du village.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Catelyne

03/03/2016 11:03

Village


On est là,comme d'ailleurs très souvent, surtout dans le penser et faire pour quelques uns et pas vraiment dans une réponse adaptée aux besoins du plus grand nombre. Reste aussi que personnellement, ayant été concernée par cette maladie, la conception d'un village "Alzheimer " en tant que " "tel" me pose question. Merci, Renaud, pour vos calculs bien utiles et, il est vrai, éloquents



Renaud

02/03/2016 16:03

D'accord avec isa !


C'est tout à fait ce que je pense, et c'est pour éviter une apoplexie à ceux qui se battent au quotidien pour obtenir un financement décent dans des EHPAD à GMP 750 et PMP 220 que j'ai pris l'hypothèse de "tous en GIR 2". Mais j'ai bien précisé que les résidents de ce village seraient "au maximum en GIR 2". Alors puisqu'isa m'y invite, je lui donne le résultat du PMP à obtenir avec des résidents en moyenne en GIR 4 (GMP = 420): 811 ! on arrive au niveau des services de soins aigus !!! Je réaffirme donc qu'avant de financer des expérimentations aussi coûteuses pour des patients peu dépendants, l'ARS d'Aquitaine ferait mieux de doter les EHPAD "normaux" à 100% du plafond. Quand ce sera fait, si une dotation exceptionnelle peut être accordée à titre expérimental à ce village, évidemment il serait malvenu de s'y opposer.



isa

01/03/2016 14:03

GIR ET DEPENDANCES


Je crois que ce type de village n'accueillera que des PA diagnostiquées Alzheimer dont le GIR peut être, pour certains, 5/6 ... nous parlons de "dépendance" (GIR) pas de santé mentale... une PA Alzheimer n'ayant aucune dépendance physique n'est pas forcément un GIR 1/2



Renaud

29/02/2016 21:02

Budget soins : 25.000 euros par résident et par an ?


Si les chiffres annoncés par cet article sont exacts, il y aura donc dans 2-3 ans un EHPAD (je ne vois pas quelle autre catégorie juridique pourrait s'appliquer) qui recevra de l'ARS une dotation annuelle de 25.000 euros par résident. Il paraît que les chiffres sont têtus, alors faisons-leur dire ce qu'ils ont à dire. Cet EHPAD choisira probablement le tarif partiel sans PUI, donc avec un coefficient de 9.92 € (dernier coefficient connu). Pour ne pas dépasser le plafond légal (je vous fais grâce de la formule...), il faudra donc qu'il ait un GMPS de 2520. Or il s'adresse à des personnes au maximum en GIR 2 (ou alors je n'ai rien compris). Continuons à imaginer que les 120 résidents soient tous en GIR 2 : GMP = 840, reste à trouver 2520-840 soit 1680 points. Facile ! Il suffit de diviser 1680 par 2.59 pour obtenir le PMP. Allez, je vous facilite la tâche, ça fait un peu plus de 648... Oui ! SIX CENT QUARANTE HUIT points de PMP! pas un service de SSR gériatrique ne les atteint! DOnc l'ARS d'Aquitaine va généreusement doter cet établissement au double, voire au triple, de ce que la loi permet. Et pendant ce temps là, les EHPAD d'Aquitaine doivent signer des conventions à 90% du plafond, et ces 90% sont indépassables... Combien de résidents d'EHPAD encore vivants aujourd'hui devront-ils payer en manque de soignants pour que l'Aquitaine ait son petit Hogewey ? Je vous laisse réfléchir là-dessus...




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -