Agevillage

Edito : aider et cultiver son jardin


Partager :

Annie de VivieA l'occasion de la sortie prochaine du documentaire "Le potager de mon grand-père", au lendemain des Césars qui ont couronné le film "Demain", plaidoyer concret pour agir pour le climat, avez-vous pensé aux jardins comme soutien à votre accompagnement quotidien ?

Par plaisir, par amour pour son proche (qui sera comblé des fruits du jardin), par envie, par nécessité ... je vous invite à cultiver un espace, une terrasse, un parterre, un toit, un balcon, un jardin.

Ce jardin, aussi petit soit-il (bacs adaptés, accessibles) va aider sur de nombreux points : 

Il va aider à vivre, en s'investissant dans sa préparation, les semis, l'entretien, la vision de ses fruits, de ses fleurs, de ses légumes, aromates, leur récolte, leur partage, leur consommation.
Le cycle des jardins est continu. Il soutient les conversations entre la personne aidée et son proche aidant, tout au long de l'année.

Les fruits du jardin, même quelques aromates dans de petits pots, vont agrémenter les plats quotidiens, donner, re-donner des repères, de la fierté (de manger "ses" légumes), et du goût aux personnes qui perdent l'appétit.

S'asseoir dans un jardin, intérieur, extérieur, est une invitation à la rêverie, à la méditation, nécessaires dans le stress quotidien.

Le jardin est aussi sources d'échanges, de partages des connaissances, des savoirs, des gestes ancestraux, des recommandations saisonnières. Les conseils des plus anciens vers les plus jeunes, souvent citadins, s'alimentent dans les deux sens. Les plus jeunes, connectés, sauront indiquer la météo quotidienne et proposer des idées, en réseau !

On met le nez dehors, même simplement à la fenêtre. On se met debout, on arrache trois herbes, on s'active. Le jardin est bon pour la santé des aidés, et celle des proches aidants. La santé des aidants est un sujet majeur selon l'Association française des aidants.

Agevillage est partenaire de l'association "Jardins et santé" qui milite depuis longtemps pour des jardins spécifiques dans tous les lieux de soin. "Un jardin même tout petit, c'est la clé du paradis" lit-on sur leur site. Une journée "portes ouvertes" des jardins des maisons de retraite s'organisera en juin cette année.

Agevillage milite aussi sur les enjeux climatiques : les jardins sont une source de plaisirs, de travail, des lieux de recyclage aussi.
Ils nous ressourcent individuellement et collectivement. Ils sont indispensables à une planète plus sage, plus humaine, plus aidante.

Aidez-vous des jardins pour aider votre proche !


mis à jour le



LES LIENS UTILES

Association Jardins et Santé

Association loi 1901, spécialisée dans les jardins à but médico-social.
Créée fin 2004, l'association est constituée de paysagistes, d'architectes, de jardiniers amateurs, de médecins et de personnes ayant été confrontés à ces handicaps dans leur famille, convaincus de l'influence bénéfique du jardin et du jardinage sur les personnes handicapées par des maladies cérébrales.

Association "Jardins et Santé"
Ecole Nationale Supérieure du Paysage, Potager du Roi
10 rue Marechal Joffre 78 000 VERSAILLES
contact@jardins-sante.org



Partager :


Vos réactions

Hélène

01/03/2016 09:03

Jardin et bonheur


Créer et entretenir mon jardin a été mon bonheur pendant de nombreuses années. Le voir dépérir parce que je ne peux physiquement plus m'en occuper m'a fait très mal. Je l'ai ressenti comme une amputation. Maintenant c'est au tour de mes plantes dans la maison... Mes plantes se portent mal quand je suis malade et les voir tristes sans pouvoir y remédier, me fait mal. L'intimité avec les plantes est une grande richesse.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -