Agevillage
  >   Actualités  >     >   Dossier : les aides financi...

Dossier : les aides financières à domicile


Partager :

Aide financière à domicile pour les personnes âgéesEn cas de perte d’autonomie, près de 8 Français sur 10 préfèreraient rester chez eux. Un choix bien légitime, mais qui a un coût : aides à domicile, adaptation du logement, aides techniques… autant de soutiens à l’autonomie qu’il faudra financer. Tour d’horizon des aides financières existantes.

Aides à l’autonomie

L’APA (allocation personnalisée d’autonomie)

En revalorisant l’APA à domicile, le gouvernement fait le pari du maintien à domicile. Depuis le 1er mars, ses plafonds se montent à :

- 1 713, 08 € en GIR 1 (contre 1312,67 € auparavant) ;
- 1 375,54 € en GIR 2 (anciennement 1 125,14 €) ;
993,88 € en GIR 3 (anciennement 843,86 €) ;
662,95 € en GIR 4 (contre 562,57 € auparavant).

Par ailleurs, un nouveau mode de calcul du reste à charge a été introduit, visant à diminuer la participation des bénéficiaires.

Par exemple, à partir du 1er mars 2016, le reste à charge d'une personne en GIR 1 bénéficiant d'un plan d'aide de 1 313 € (montant maximum avant réforme) et de 1 500 € de ressources mensuelles passera de 407 à 241 €.

A noter : les Conseils départementaux ont jusqu’au 1er janvier 2017 pour réexaminer les situations des bénéficiaires.


Les aides de la Caisse nationale d’assurance vieillesse

Elles concernent les personnes les plus autonomes, c’est-à-dire classées en GIR 5 ou 6.

Elles sont de nature diverse : aides financières ou matérielles, ateliers de prévention, aide à l’adaptation du logement, aides d’urgence…

Pour en faire la demande ou tout simplement obtenir plus d’informations, contactez votre Caisse de retraite locale. Vous pouvez aussi joindre un conseiller au 39 60 du lundi au vendredi de 8h à 17h (service 0,06 €/min + prix appel).



Les aides des caisses de retraite complémentaires et mutuelles

L’AGIRC-ARRCO contribue à la prise en charge de l’aide à domicile en coordination avec la CNAV. Ils participent à hauteur de 10 % du nombre d’heures accordées par le régime de base.

Les caisses de retraites des régimes spéciaux (RATP, SNCF), caisses agricoles, des commerçants, de l’éducation nationale, des cultes accordent à leurs bénéficiaires des prises en charge de l’aide à domicile sur la base du tarif horaire CNAV.

Certaines mutuelles en cas d’accident ponctuels de la vie et selon les clauses des contrats souscrits peuvent accorder des aides.  Se renseigner auprès de sa mutuelle.

Pour en savoir plus :
www.agirc.fr
www.arrco.fr


Aides au logement

Les personnes résidant chez elles peuvent aussi bénéficier, sous certaines conditions, d’aides au logement.

L’aide personnalisée au logement (APL)

L’APL s’applique aux logements conventionnés : le bailleur doit avoir signé une convention avec le Préfet.

Pour pouvoir en bénéficier, le logement doit être occupé au moins 8 mois par an pour être considéré comme résidence principale.

Il faut également être locataire, colocataire ou sous-locataire déclaré ; ou accédant à la propriété ayant bénéficié d'un prêt conventionné ; ou encore hébergé chez des accueillants familiaux.

Le montant attribué dépend des ressources du demandeur, du montant du loyer ou du prêt, et du lieu où est situé le logement.

Elle est versée tous les mois, directement au bailleur ou au prêteur si vous le souhaitez.

Attention : l'intéressé ne peut prétendre au bénéfice de l'APL si le logement lui est loué par un de ses ascendants ou descendants, ou par un ascendant ou descendant de son conjoint, concubin ou partenaire avec qui il est lié(e) par un Pacs.

La demande se fait auprès de la CAF ou de la MSA le cas échéant, à partir du formulaire cerfa n°10840*05, ou directement en ligne sur le site de la CAF.


L’allocation de logement social (ALS)

L’ALS concerne quant à elle les logements non conventionnés. A loyers et revenus égaux, le montant de l'ALS sera moins important. Bien entendu, APL et ALS ne sont pas cumulables.

La demande se fait aussi auprès de la CAF ou de la MSA, via le même formulaire ou en ligne sur le site de la CAF.

Aides financières ou fiscales pour l'amélioration de l'habitat 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Mickap29

14/04/2016 20:04

Aide financière aidant une personne âgée !


Bonjour Mme, Mr, Voilà que depuis 1 an et demi, je m occupe de ma mère qui à plus ou moins du mal à se déplacer. Mes frères vivant également à côté s en déchargent complètement. Puis je dans ce cas là avoir le droit à une aide financière. Par moment je suis plus ou moins stressé et cela m empêche également de faire ce que je veux de mes congés. Alors je ne sais plus comment faire pour d autant plu que je ne vis pas chez elle, et ne trouve pas de temps pour mettre de l ordre chez moi. Je voudrais bien avoir des réponses à tout cela. Merci. Cordialement. Michel APPERE



Catelyne

31/03/2016 09:03

Les aides financières et leurs limites


Il est effectivement important de bien connaître ces aides financières bien sûr pour pouvoir les demander mais aussi pour en connaître les limites. Par exemple les 1713,08 euros d'APA pour les personnes en GIR I ( plan d'aide révisé) ne permettent, malgré l'augmentation substantielle, de ne pouvoir faire appel, au grand maximum, qu'à 80 heures de "professionnels" (80 x 22 euros/h), alors que bon nombre de ces personnes ont souvent besoin d'un accompagnement de 24h/ 24.



mediateur

30/03/2016 11:03

infos intéressantes


Cette mise à jour est importante pour informer certaines personnes qui ne sauraient interroger leurs AS de proximité et pourraient être apaisées .




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -