Agevillage

Le label Humanitude salué par la ministre Pascale Boistard

1er label de bientraitance


Partager :

Pascale BoistardLes Assises des EHPAD, des logements-foyers et des résidences seniors battent leur plein à Paris et réunissent quelques 400 directeurs et cadres d'établissements d'accueil pour personnes âgées. Organisées par Le Mensuel des maisons de retraite en partenariat avec Agevillage.com et Gérontonews, ces assises ont accueilli ce 29 mars Pascale Boistard, la nouvelle secrétaire d'État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie.

Après avoir fustigé la "petite musique des départements" qui n'assurent plus le financement de l'aide sociale, voire des pompiers, la ministre a rappelé le contenu de la loi d'adaptation de la société au vieillissement dotée de 700 millions d'euros.

Prévenir, adapter, anticiper, élargir les formes d'habitats entre le domicile et l'EHPAD (établissements pour personnes âgées dépendantes), la loi vient aussi soutenir les aidants avec une reconnaissance de leur rôle et un nouveau droit au répit.

Pascale Boistard engage les acteurs publics, les professionnels et les proches aidants à avancer ensemble pour adapter notre société à la révolution de la longévité.
Elle a conclu son propos en saluant le label Humanitude, 1er label de bientraitance, pour les EHPAD, SSIAD, etc.

Voir en images Pascale Boistard aux Assises des EHPAD ce 29 mars 2016 à Paris




mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Annie de Vivie

01/04/2016 12:04

Réponse à Philomène


Bonjour
Vous avez raison un bon recrutement facilite la cohésion, la cohérence, la motivation des équipes.

Mais tout cela est tout d’abord incarné, porté, insufflé par une direction qui propose et partage un projet d’établissement ou de service.
Celui-ci met en musique les valeurs affichées avec les valeurs produites au quotidien. La démarche label affiche les cinq principes de l’Humanitude et 300 critères sont étudiés lors des visites de labellisation.

Les établissements et services s’auto-évaluent et avancent pas à pas vers le label.

Quand des équipes ont besoin d’aides, de compétences, de techniques : des formations sont disponibles. Celles de l’Humanitude et d’autres (que nous valorisons chaque année dans nos colloques sur les approches non médicamenteuses).

L’évaluation permet de régulièrement faire le point sur la qualité du prendre soin, pour réajuster, y compris les pratiques des équipes (qu’il faudra parfois faire évoluer).

L’association qui porte le label, Asshumevie, a aussi pour ambition de faire évoluer les formations initiales des soignants afin qu’elles intègrent ces principes dès l’école. Une ambition qui a besoin d’aides !

Bien cordialement

Annie de vivie
Fondatrice d’Agevillage
Coordinatrice des formations Humanitude



philomène

01/04/2016 07:04

Formation oui mais bon recrutement d'abord


j'ai l'expérience professionnelle de cadre en ehpad et particulièrement celle d'avoir fait pour mes équipes une formation Humanitude quasi générale. les résultats furent peu convaincants. Mon expertise est la suivante: si les recrutements des soignants et aidants professionnels ne sélectionne pas - et parfois c'est très compliqué - des personnalités motivées enclines à l'empathie et non à l' "abattage de taches ", la formation ne sert pas à grand chose.Ne pas se laisser éblouir. Jeune infirmier en 1970 je faisais de l'humanitude sans le savoir.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -