Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : protégez votre proc...

Edito : protégez votre proche et protégez-vous

Le mandat de protection future


Partager :

Annie de VivieAu Salon des Seniors qui vient de fermer ses portes à Paris, j'ai animé plusieurs conférences sur les aides au grand âge. Les questions de transmission, d'héritage, de financement de l'aide à l'autonomie, la protection de soi, de ses biens, taraudent les visiteurs. Le stand des notaires, des avocats a été pris d'assaut.

Protéger son proche fragilisé, mais aussi savoir se protéger en tant qu'aidant demain, la prise de conscience monte.

Beaucoup de seniors ont découvert le "mandat de protection future" que j'ai présenté. Il invite à officialiser la désignation de son futur curateur, tuteur, lorsque l'on ne pourra plus gérer ses biens. Le mandat de protection future invite aussi à désigner officiellement sa personne de confiance pour garantir le respect de ses choix face aux décisions médicales difficiles, sans oublier de rédiger ses directives anticipées (voir la proposition de la Haute autorité de santé cette semaine).

L'idée est que ce ne sera plus au juge des tutelles de choisir votre curateur sur une liste officielle, mais de respecter ce mandat de protection future.

Protéger ses proches vulnérables, fragilisés, de tout abus, des situations à risque de maltraitance c'est aussi connaitre les recours en cas de conflits, les conseils de la vie sociale dans les institutions, savoir faire appel à un médiateur et appeler le numéro d'appel national 3977 (Allo maltraitance).

Protéger ses proches, c'est aussi se protéger soi. Protéger sa relation, sa vie personnelle, s'informer sur les besoins de son proche, écouter, coordonner les différents intervenants... Cela occasionne des fatigues, épuisements, stress qui risquent de porter à conséquences. Contactez les CLIC (Centres locaux d'information et de coordination) pour découvrir les aides financières (l'APA), les aides pour adapter son logement, les services à domicile, les différentes formes d'habitats possibles.

Les plateformes de répit pour les aidants gagnent aussi à être connues comme les accueils de jour, les séjours temporaires dans les résidences services seniors, les logements-foyers, les EHPAD plus médicalisés (établissements pour personnes âgées dépendantes). Réécoutez l'émission sur France Inter à laquelle j'ai participé "Un jour en France : Maison de retraite quand vient le moment du choix". Saluons aussi la journée «Je suis Aidant(e) et moi, qui m’aide?» à Redon (35)

Savoir se protéger et protéger son proche, ça s'anticipe.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -