Agevillage
  >   Actualités  >     >   Dossier : voyager avec son ...

Dossier : voyager avec son proche âgé

Conseils pratiques pour les aidants


Partager :

Cette année, vous avez décidé de partir en vacances avec votre proche, une belle occasion de partager de bons moments, hors du quotidien. Pour que le voyage se déroule au mieux, quelques précautions s’imposent. Prenez un bon départ en lisant notre dossier de la semaine.

Vacances pour les seniorsAvant de partir…

Avant tout, consultez votre médecin : il vous donnera son avis sur la faisabilité du voyage que vous envisagez, vous donnera ses recommandations et renouvellera le traitement de votre proche pour ne pas se retrouver en panne en vacances ou au retour.

S’il ne donne pas de contre-indication, évitez les destinations aux climats extrêmes, pour réduire les risques liés au grand froid ou aux fortes chaleurs.

De même, si c’est possible, partez en dehors des vacances scolaires pour une affluence réduite, tant lors du trajet que sur place.

Un mot d’ordre, anticiper !

Emportez avec vous tous les traitements de votre proche pour une durée supérieure à celle de votre séjour, au cas où vous devriez différer votre retour.

N’oubliez pas les ordonnances, le carnet de santé, le carnet de vaccination, les références de votre contrat d’assistance éventuel, de votre mutuelle…

Renseignez vous auprès de la compagnie aérienne sur les modalités pour embarquer un déambulateur, une canne, un fauteuil roulant...

A noter : si votre proche a des difficultés à se déplacer, sachez qu’il est désormais possible de louer des fauteuils roulants facilement par internet sur le site 2kids1bag.com. Une idée pratique pour voyager plus léger.

En avion

Lors de la réservation, indiquez à la compagnie les besoins particuliers de votre proche : régime alimentaire spécial, assistance à l’embarquement, etc. Il est généralement possible de les renseigner en ligne, sur le site internet du transporteur.

Si possible, imprimez à l’avance billets et cartes d’embarquement pour éviter les longues files d’attente à l’aéroport.

Si votre proche porte un stimulateur cardiaque, munissez-vous de sa carte d’identification pour qu’il puisse passer les contrôles de sécurité sans emprunter les portiques.

Une fois à bord, rester trop longtemps assis, immobile peut causer des œdèmes dans les jambes. Un phénomène accru par la pression, qui entraine parfois la formation d’un caillot sur la paroi veineuse : on parle de thrombose du voyageur. Les personnes de plus de 60 ans y sont particulièrement sujettes.

Pour l’éviter, plusieurs précautions à prendre :
  • porter des bas ou des collants de contention ;
  • se dégourdir les jambes pendant le vol ; 
  • boire beaucoup d’eau mais pas d’alcool ; 
  • éviter si possible les somnifères.

Si votre proche doit prendre un traitement pendant le vol, n’oubliez pas de mettre l’ordonnance dans votre bagage de cabine.

Enfin, pour les médicaments devant être pris à heure fixe, demandez conseil à votre médecin pour adapter les horaires de prise au décalage horaire.

En train

Accompagnement des compagnons du voyagePrévoyez de marcher régulièrement, même si les risques de thrombose sont moindres, et buvez suffisamment.

Placez les traitements de votre proche dans un endroit accessible.

Emportez de quoi vous couvrir, la climatisation est parfois mal réglée dans les wagons.

A noter : le service Accès Plus de la SNCF s’adresse aux personnes à mobilité réduite. Un agent peut aider la personne concernée à s’installer, lui porter ses bagages…
Pour en bénéficier, appelez le 0 890 640 650 au moins 48 heures avant votre voyage ou composez le 3635 et dites « Accès plus ».

Il existe également le service des Compagnons du Voyage qui vous accompagnent dans vos déplacements à Paris ou partout en France en adaptant le trajet à votre handicap ou à votre attente.

En voiture

Choisissez un itinéraire qui vous permettra de vous arrêter facilement et faites des pauses régulières, au minimum toutes les deux heures.
 

A l’arrivée

Luttez contre le décalage horaire en vivant à l’heure locale dès que vous arrivez. L’activité physique, l’exposition (raisonnable) au soleil et une bonne hydratation permettent de combattre ses effets.

Soyez vigilants sur l’hygiène alimentaire : la tourista peut entraîner des complications chez les plus âgés, veillez à vous laver régulièrement les mains, et, selon la destination, à ne boire que de l’eau en bouteille et consommer des aliments cuits uniquement.


mis à jour le



LES LIENS UTILES

Les Compagnons du voyage


Parce qu’investir dans son autonomie c’est investir pour l’avenir, l’association les Compagnons du Voyage vous propose un service pour tous, de porte à porte, via les transports en commun.

Les Compagnons du Voyage vous accompagnent, vous guident ou sécurisent vos déplacements à Paris ou partout en France en adaptant le trajet à votre handicap ou à votre attente.
 



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -