Agevillage
  >   Actualités  >     >   Le CNRPA réclame une meille...

Le CNRPA réclame une meilleure représentation des seniors dans les nouvelles instances de la loi ASV

Haut conseil et Comités départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie


Partager :

seniorLe comité national des retraités et personnes âgées (CNRPA, instance nationale des Coderpa départementaux) a voté deux avis défavorables ce 14 juin 2016 concernant les décrets sur le Haut conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) et les Comités départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA).

Le CNRPA estime que "la création de ces nouvelles instances ne va pas dans le sens d’une meilleure représentation des retraités et personnes âgées alors que le vieillissement annoncé de la population devrait au contraire leur donner une bien meilleure visibilité. Nous pensons qu’une occasion a été manquée et que la disparition du CNRPA et des Coderpa est un mauvais coup porté au monde des retraités et des personnes âgées, alors qu’il aurait fallu au contraire les renforcer en élargissant leur champ d’intervention."

Le CNRPA souhaite que la composition du collège des représentants des retraités et personnes âgées du HCFEA (dans la formation spécialisée dans le champ de l’âge) comprenne exclusivement des associations de personnes âgées et des unions syndicales confédérales de retraités.

Concernant les CDCA, il est demandé que l’équilibre actuel (dans les Coderpa) entre associations et structures issues des organisations syndicales soit maintenu. Il est aussi demandé que les futurs membres de la formation âge soient issus d’organisations ou associations membres du HCFEA.

Le CNRPA se rapprochera de l’Association des départements de France (ADF) pour envisager la préparation du fonctionnement-type de ces nouveaux CDCA.

Le CNRPA demande qu’une nouvelle version lui soit présentée lors de sa séance du 7 juillet.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

bernique

21/06/2016 12:06

place des retraités dans les instances


la même vigilance s'impose dans le domaine de la santé.Lors de la recomposition des conférences de territoire de la santé, alors que l'on nous annonce une augmentation de la représentation des usagers par nouvelle structure, quelle sera la réalité de la représentation de la population qui ne veut pas attendre d'être en associations de malades pour avoir droit à la parole.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -