Agevillage

En Tunisie, des hôtels se transforment en Ehpad pour des Français atteints d'Alzheimer


Partager :

résidence carthagea à hammamet« Situé en front de mer, entre les remparts de la médina et la plage de sable fin de la station, sur un terrain de plus de 2,5 hectares… » Le descriptif d’un hôtel sur un catalogue d’agence de voyages ? Et non, il s’agit du futur premier Ehpad « franco-tunisien », qui doit ouvrir en octobre à Hammamet…

Depuis la révolution du jasmin en 2010-2011 puis les attentats en 2015, le tourisme tunisien est en bien mauvaise posture : l’an dernier, le nombre de touristes en provenance d’Europe a diminué de moitié (AFP).

D’où l’idée de la société Carthagea, basée à Paris, de convertir les grands hôtels désertés en « résidences médicalisées pour personnes dépendantes et spécialisées dans le traitement (sic) de la maladie d'Alzheimer ».

« Une aubaine pour la France comme pour la Tunisie »

La première d’entre elles, qui ouvrira à l’automne, est baptisée le « Saphir Palace ». Selon Carthagea, il s’agit d’ « une résidence qui associe les services d’un hôtel cinq étoiles à ceux d’un EHPAD classique ».

Parmi les prestations, un très bon ratio résidents/personnel (1,5 professionnel, dont 1 soignant, pour 1 résident, contre 0,7 professionnel pour 1 résident en France), un service de sécurité, un accès à la piscine et à la « plage de sable fin » (dans quelles conditions de sécurité ?), un centre d’hémodialyse, des webcams dans chacune des 240 chambres pour communiquer avec la famille…

Car bien évidemment, ce type de complexes de luxe s’adresse à des personnes âgées en provenance d’Europe. A 99 euros par jour, impossible ou presque pour un Tunisien souffrant de la maladie d’Alzheimer de profiter d’une place au Saphir Palace. En France, le reste à charge moyen hors aide sociale se monte à 61 euros par jour en province et 82 euros en Ile-de-France.

Même si les prestations offertes seront certainement de qualité – sur le plan hôtelier certainement, pour la prise en soin la question de la formation et des pratiques mérite d’être posée, de même que celle de l'éloignement des aidants… -, nos concitoyens âgés se laisseront-ils séduire ?


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

gabrielle

14/10/2018 09:10

????


mais pensez vous qu'un patient atteint d'alzheimer va ressentir qu'il est dans un lieu paradisiaque? et qui peut se payer un hotel pareil à 3000e/mois? jacques chirac ou valery giscard d'estaing non? dommage moi j'aurais bien passé ma retraite dans cet endroit mais voir ts les jours des gens malades et qui ont perdus leur tête non merci!!!



momo2922

12/10/2018 20:10

Vidéo


Dommage la vidéo n'est plus disponible! Pouvez vous 'envoyer un lien qui fonctionne. Merci d'avance



Alizée

12/10/2018 20:10

Emploi


Bonjour Suite à un reportage ce jour sur les ephad en Tunisie, j'aimerais savoir si vous embauchez du personnel francais. Le bien être des patients est impressionnant et je serais fière de pouvoir exploiter ainsi mon metier. Bien cordialement Melle ABATE



Najia

06/05/2018 12:05

Avis à LIRE


ce Service TROP CHER Il N' y aura JAMAIS QUALITé Soin comme France, Tunisie Manque Beaucoup Médecins et Personnels Soignant Même Si Hôtel Lux PRIX Pas Justifié Par rapport Salaire Tunisie, à ce Prix Vous avez Intérêt à Rester France Merci



Algérie

02/12/2017 13:12

Aide - soignante


Bonjour Madame, Bonjour Monsieur, J'ai visité le 1er EHPAD franco-tunisien d'Hamammet, juste avant l'ouverture, en compagnie de Monsieur le Directeur. Je suis resté bouche B devant cet hôtel luxueux et incomparable aux (Ehpad français). Je sais de quoi je parle, car je suis aide-soignante diplômée depuis plus de 35 ans. Par contre, je n'ai jamais vu de caméras dans les chambres, elles sont généralement situées dans les couloirs, restaurants et salles d'animations. Dommage que je n'ai pas vu de moyen de transfert pour les résidents qui le nécessité. Ex : lève personne, disque, rail. Cordialement




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -