Agevillage
  >   Actualités  >     >   Dossier : affronter les for...

Dossier : affronter les fortes chaleurs en toute sérénité


Partager :

Officiellement, l’été est là. Si pour l’instant les températures restent clémentes, le risque de fortes chaleurs est impossible à prévoir. Les personnes fragiles y étant particulièrement vulnérables, soyons vigilants ! Notre dossier de la semaine a pour ambition de rassembler conseils et informations pratiques pour rester en bonne santé en cas d’épisode de canicule.

chaleurs et personnes âgéesLes personnes âgées sont particulièrement sensibles à la chaleur. Avec l’âge, la sensation de soif diminue, la perception de la température est modifiée, et les capacités de transpiration, essentielles pour la régulation thermique du corps, décroissent aussi.

Un risque qui augmente dans le cas où les personnes sont fragilisées par une maladie chronique ou une perte d’autonomie.

Pour votre santé ou celle de vos proches âgés, premier conseil, anticipez !

D’abord, en vous faisant connaître, en donnant les coordonnées de votre proche aux services municipaux, via le CCAS par exemple. Ce recueil d’adresses a pour vocation de permettre aux services sanitaires et sociaux d’intervenir prioritairement auprès des personnes fragiles en cas de canicule.

Ensuite, en s’informant sur les prévisions climatiques. Météo France met à disposition sur son site une carte de vigilance actualisée au moins deux fois par jour, et en cas de phénomène extrême (vigilance orange ou rouge), publie un bulletin de suivi indiquant la nature du danger, son début et sa fin, ses conséquences…

La canicule fait partie des événements répertoriés. Sa définition ? Un épisode de fortes chaleurs, qui ne diminuent pas ou peu la nuit, et qui durent plusieurs jours.

Pour y faire face, le gouvernement prévoit une série de mesures concrètes, c’est le plan canicule. Il fait notamment appel à la mobilisation des professionnels de santé, d’organismes nationaux et locaux (mairie, conseil départemental, régional…) et d’associations (Croix-Rouge, Petits frères des pauvres…).

Mais inutile d’attendre qu’elle soit installée pour adopter de bons réflexes.

Les précautions à prendre

Dès que le thermomètre grimpe, mieux vaut :
  • éviter de sortir entre 11h et 21h ;

  • porter des vêtements adaptés à la chaleur : couleurs claires, tissus légers et chapeau à l’extérieur ;

  • rafraîchir son habitation en fermant volets et rideaux des fenêtres exposées au soleil et en créant des courants d’air ; 

  • s’il fait trop chaud chez soi, passer au moins deux à trois heures par jour dans des lieux frais ou climatisés (grands magasins, musées, cinéma…) ;

  • s’hydrater régulièrement en évitant les boissons sucrées, l’alcool, le thé et le café ;

  • continuer à s’alimenter normalement pour compenser les pertes en eau et en sel liées à la transpiration ; 

  • prendre des bains ou des douches fraîches, ou se mouiller la peau avec un gant bien frais, un brumisateur (visage, cou, bras, jambes).


Sommeil personne âgéeCertains symptômes doivent vous alerter 

  • Des crampes musculaires au niveau des bras, des jambes, du ventre...
  • Plus grave, un épuisement peut se traduire par des étourdissements, une faiblesse, une insomnie inhabituelle. 

Il faut alors cesser toute activité pendant plusieurs heures, se rafraîchir et se reposer dans un endroit frais, boire de l’eau, des jus de fruit...

Consultez un médecin si ces symptômes s’aggravent ou durent.

Attention au coup de chaleur

Il peut survenir lorsque le corps n’arrive plus à contrôler sa température qui augmente alors rapidement.

Il se repère par : 

  •  une agressivité inhabituelle ;
  •  une peau chaude, rouge et sèche ;
  •  des maux de tête, des nausées, des somnolences et une soif intense ;
  •  une confusion, des convulsions et une perte de connaissance. 
ATTENTION ! Une personne victime d’un coup de chaleur est en danger de mort.
Appelez immédiatement les secours en composant le 15 ou le 112.

En attendant, transportez la personne dans un endroit frais, faites-la boire, enlevez ses vêtements, aspergez-la d’eau fraîche ou couvrez-la de linges humides et faites des courants d’air.

A noter : les médicaments antipyrétiques (paracétamol, aspirine) sont inefficaces pour lutter contre les coups de chaleur et peuvent même être dangereux.

Rappel aux aidants/voisins : éviter l'isolement

Chaque personne peut et doit également s’inquiéter de ses voisins âgés et/ou de ses parents.

Un simple coup de fil, une visite même courte pour vérifier que “tout va bien” en rappelant quelques conseils pour éviter la déshydratation témoignent à nos aînés que l’on ne les a pas oubliés et qu’ils sont dans nos coeurs même pendant les vacances d’été.

Photo canicule petits frères des PauvresPrévenir les risques de l'été, c'est aussi participer au maintien du lien social. Diverses associations ou organismes publics s'activent, chaque été, pour offrir une présence aux personnes seules qui s'adressent à eux. Ils permettent d'éviter l'isolement et de participer à des activités divertissantes comme les Petits frères des pauvres ou les clubs de 3ème âge souvent créés à l'initiative de services municipaux.

En cas de difficultés en termes de maintien à domicile, vous pouvez contacter le CCAS de votre ville, la Mairie ou le bureau annexe le plus proche de chez vous, afin qu'ils puissent rétablir des conditions de vie acceptables ou vous orienter vers un hébergement temporaire au sein d'un établissement pour personnes âgées, si vous en avez besoin.

Les services sociaux de vos caisses de retraite complémentaires peuvent aussi vous orienter vers les structures les plus proches du domicile de la personne âgée et les plus adaptées à sa situation. 



Retrouvez conseils et informations en appelant Canicule info service au 0 800 06 66 66

(appel gratuit depuis un poste fixe en France, accessible tous les jours de 9h à 19h).

 


mis à jour le



LES LIENS UTILES

INPES - Institut national de prévention et d'éducation pour la santé

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé est un établissement public administratif créé par la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé


Établissement sous tutelle du ministère de la Santé, l'Inpes conduit, en lien avec ses principaux partenaires – le ministère de la Santé, la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie, le Service d’information du gouvernement, l’Institut national du cancer - des programmes de prévention et d’éducation pour la santé dans le cadre des politiques nationales.


L'Annuaire Agevillage.com

L'Annuaire Agevillage.com recense les avis clients sur les maisons de retraite et EHPAD, les coordonnées des établissement d’accueil, services à domicile, clic, ccas et réseau gérontologique, centre mémoire, centre alzheimer, centre de soins, fournisseurs de Matériel médical, associations de loisirs et de tourisme…

Toutes les solutions locales près de chez vous : + de 25 000 adresses référencées.

annuaire@agevillage.com - 01 42 46 65 00

Association les petits frères des pauvres

Le site officiel des Petits Frères des Pauvres, association qui oeuvre auprès des personnes âgées isolées.

Les petits frères des Pauvres
33 et 64 avenue Parmentier
75011 PARIS
Tél : + 33 (0)1 49 23 13 00

Ministère des Affaires sociales et de la Santé

Le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé et ses ministères délégués :
personnes âgées et autonomie, handicap et lutte contre l'exclusion.


Ministère des Affaires sociales et de la santé
14, avenue Duquesne 
75350 PARIS 07 SP 
Standard : 01 40 56 60 00
 


Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -