Agevillage
  >   Actualités  >     >   Le chez soi pour les senior...

Le chez soi pour les seniors : ma liberté avant mes meubles

Respecter mon intimité


Partager :

Baromètre Institut du bien vieillir Korian4000 seniors de plus de 65 ans dans quatre pays européens (*) ont donné leur avis en ligne sur les enjeux du bien vieillir, en miroir avec 4000 personnes de 15 à 64 ans. Des regards différents !

Notion de bien-être

Près de 8 personnes âgées sur 10 estiment que la vie est une source de plaisir (près de neuf sur dix en Allemagne) mais seuls 6 plus jeunes sur 10 pensent que c'est vrai pour leurs aînés.
Les seniors ne vivent pas dans la nostalgie. Ils déclarent utiliser de plus en plus le digital pour gérer de manière indépendante leur vie : finances (banque, déclarations en ligne), relations sociales, santé, achats, informations, culture, voyages.
Depuis le premier baromètre 2015, l'utilisation des mails et réseaux sociaux grimpe chez les plus de 80 ans : +  9 % pour les mails et 8 % pour les réseaux sociaux.

Le chez soi = ma liberté, mon indépendance

Près de neuf personnes âgées sur 10 estiment que leur logement, leur chez soi est lié à la liberté de vivre à son rythme, selon ses habitudes, sa routine. Certes la proximité avec ses proches est recherchée mais c'est surtout le lien qui compte.
66 % attachent de l'importance aux souvenirs et aux objets de l'habitat (meubles). Alors que 94 % des plus jeunes pensent qu'ils y sont fortement attachés. L'aspect immatériel du logement (mes règles, mes choix sur qui entre, mon intimité) prime sur le matériel (objets).
Quand ils partent de chez eux, les seniors emmènent leurs papiers, leur ordinateur, la tablette... avant les photos de familles, si chères... aux enfants !
L'animal de compagnie est essentiel pour les 38 % de seniors qui en possèdent.

Préparer l'avenir si la perte d'autonomie survient ?

Ils ne sont que 37 % à commencer à anticiper les aménagements nécessaires.
La majorité des seniors interrogés préfèrerait déménager plutôt que de partager leur logement pour recevoir de l'aide. Il s'agirait de recréer un "chez soi" ailleurs, dans un lieu plus adapté.



Infographie Baromètre Institut Bien Vieillir Korian


(*) 2ème baromètre européen de l'Institut du Bien Vieillir Korian


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -