Agevillage
  >   Actualités  >     >   Des maisons qui s'adaptent ...

Des maisons qui s'adaptent à l'autonomie des habitants

Logements souples, adaptés et évolutifs


Partager :

Les expériences se multiplient sur les territoires d'habitats qui évoluent avec l'âge, l'autonomie fonctionnelle, sans impact ni déchet.

Maison évolutive du Cabinet Univers ConseilsLe magazine BATIACTU présente une maison écologique et évolutive, construite temporairement sur un terrain de la future ZAC Gare Seine-Vitry (Val-de-Marne). Elle a été inaugurée, le mercredi 13 juillet 2016 dernier, en présence des acteurs du projet, du cabinet Univers Conseil, et des élus locaux.

Le cabinet vante son procédé de construction, à base de modules identiques "nanos" (environ 1,2 m de large), qui permet une construction extrêmement rapide mais surtout facilite son évolutivité. En cinq jour, la maison de 33 m2 est montée pour un budget estimé entre 1.500 et 2.000 euros par mètre carré.
Bien isolée, la maison sera peu chauffée.

Testée par les seniors eux-mêmes
La maison sera testée par des seniors aux degrés de dépendance différents et accompagnés par Medialis, expert dans l'évaluation des innovations de la Silver Economie.
Selon les réalités, les observations, les cloisons pourront être déplacées pour permettre à un fauteuil de circuler, les couloirs pourront être élargis ou supprimés. La salle de bains sera peut-être agrandie et l'agencement des sanitaires modifié. Les personnes âgées pourront demander également que les prises électriques soient déplacées pour un meilleur accès. De même, le revêtement de sol pourra être modifié.

Maison entièrement recyclée
Une fois la construction démontée, le site initial n'en garde aucune trace précisent les architectes. Après des années de recherches, "nos maisons sont sans impact ni déchet".

Maison administrativement non identifiée
Pas facile de répondre aux contraintes administratives et à la demande de permis de construire. Porté par le mouvement Habitat Humanis (solutions logements à vocation sociale), l'Etat demande des conventions de 15 ans pour ce type de logement. "Or, l'idée, pour ces logements, est justement de déménager environ deux fois pendant cette durée" explique Aline Maréchaux architecte à BatiActu. Les municipalités peuvent en effet libérer du foncier pour quelques années puis le récupérer pour finaliser un autre projet.

Calendrier

L'expérimentation commencera en septembre avec les visites des seniors et des experts. En octobre, le logement sera transformé selon les retours utilisateurs, avant de procéder à d'autres visites en novembre. Les résultats de ces tests seront donnés courant décembre 2016.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Mayade

31/08/2016 18:08

Visiter ?


Est-Ce qu'on peut visiter ?




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -