Agevillage

Rester autonome grâce à un chien d'assistance

La complicité de l'homme et du chien au service de l'autonomie


Partager :

Ramasser des objets, fermer et ouvrir une porte, allumer la lumière ou faire les courses… pour certaines personnes ayant des difficultés pour se déplacer (en fauteuil roulant), ces gestes de la vie quotidienne peuvent devenir difficiles. On pense à compenser avec des services à domicile, le soutien des proches aidants, mais pas souvent aux précieuses compétences des chiens d'assistance.
Sans compter les bénéfices associés à ces magnifiques chiens : le soutien moral, affectif, la présence, l'admiration des voisins, la confiance pour sortir, les liens avec l'environnement.

Chiens d'assistance handichiensDevenir le maître d'un chien d'assistance demande de la formation.
Il faut une dizaine de jours pour observer les différents chiens d'assistance, surmonter ses peurs, s'apprivoiser l'un l'autre et se rapprocher de celui avec lequel on a le plus d'affinités. Ensuite il s'agira de reconnaître les besoins mutuels et savoir y répondre. Le maître devra s'imposer. Il devra savoir demander de l'aide mais aussi savoir donner des soins, de la reconnaissance, au chien d'assistance.
La seule contrainte pour le maître motivé : ne pas être allergique aux chiens !

Le chien d'assistance n'est pas n'importe quel chien
Pour l'association Handi'Chiens, l'éducation d'un chien d'assistance dure deux ans. Elle sélectionne selon leur comportements, des chiens labradors ou golden retrievers, chez des éleveurs. Ils vivent ensuite seize mois en familles d’accueil pour intégrer l’un des centres d’éducation de l’association qui leur apprend à obéir à cinquante-deux commandements de base (aides à la vie quotidienne, aboyer en cas de problème). Il leur faut six mois de formation pour être présentés à de futurs maîtres, qui devront eux aussi se former.

En maison de retraite, des "chiens d’accompagnement social" sont confiés à des référents, désignés et formés, parmi les professionnels. Ils apportent une présence, un réconfort réels aux résidents qu'ils souffrent ou non de la maladie d’Alzheimer.

Coût de cette aide animalière
L'investissement dans la formation et l'entretien d'un chien d'assistance coûte environ 12 000 euros, sans compter les frais d'entretien de l'animal.
La PCH, prestation de compensation des handicap, avant 60 ans, permet un remboursement qui peut aller jusqu'à 100 % des frais en cas de prise en charge à taux plein (80 % à taux partiel) dans la limite de 3 000 € par période de 5 ans.

Contacts
Association Handi'Chiens qui recherche des aides et a déjà remis gratuitement, depuis 25 ans, plus de 1 800 Chiens d’Assistance à des personnes, enfants ou adultes, privées de mobilité.
Reportage sur AlloDocteurs sur France 5

Pour les personnes aveugles et malvoyantes : La Fédération française des chiens guides d'aveugles, www.chiensguides.fr


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -