Agevillage
  >   Actualités  >     >   Jouer contre Alzheimer et P...

Jouer contre Alzheimer et Parkinson


Partager :

Les jeux vidéos sont souvent appelés à la rescousse dans la lutte contre les maladies neurodégénératives. Deux études, l’une concernant la maladie de Parkinson, l’autre la maladie d’Alzheimer, tentent de mesurer précisément leur impact.

Jouer contre Alzheimer et ParkinsonA l’Institut du cerveau et de la moëlle épinière (Paris), Sylvie fait partie des 10 patients atteints de Parkinson qui testent les jeux vidéos de rééducation pour travailler leur équilibre. L’AFP l’a suivie pour un reportage sur le sujet.

Si l’étude, qui a débuté l’an dernier, n’est pas achevée, ses premiers résultats sont très encourageants : les chutes ont diminué de 47 % pour chaque testeur.

Sylvie et sa kinésithérapeute, Dijana Nuic, se rejouissent en outre de l’aspect motivant de la rééducation ludique et de son influence sur la confiance en soi de la malade, qui parvient à effectuer des mouvements qu'elle ne faisait plus du tout.

La prévention aussi ?

Au Canada, c’est une étude américaine qui fait parler d’elle. Selon le Dr. Jerri Edwards de l’University of South Florida, les jeux vidéo type entraînement cérébral permettraient de réduire le risque de survenue de maladies type Alzheimer de 48 %.

Pour arriver à ce résultat, la chercheuse a analysé des données portant sur 2785 adultes en bonne santé suivis pendant 10 ans.

Des données déjà examinées sous un angle différent par une autre équipe scientifique, qui avait abouti à des conclusions moins optimistes, notamment concernant les bénéfices du jeu vidéo en termes de mémoire.

Reste que stimuler ses fonctions cognitives, avec des jeux vidéo ou non, constitue de toutes façons un moyen de maintenir son cerveau en bonne santé.







mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -