Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : le respect des anci...

Edito : le respect des anciens à la sauce islandaise

Une belle énergie


Partager :

Annie de VivieLa place, le rôle des personnes âgées continue de poser questions dans nos sociétés.

L’été se termine sur un épisode caniculaire qui mobilise les médias, les collectivités locales, les professionnels de la gérontologie, de la santé. Treize ans après la canicule de 2003, notre pays est moins pris au dépourvu. Les messages de prévention investissent les écrans et les ondes. Les mairies appellent chaque jour les personnes qui se sont signalées (fichier Chalex). Les salles climatisées des résidences autonomie ou des Ehpad (établissements pour personnes âgées dépendantes) permettent à leurs résidents, et aux voisins qui le souhaitent, de séjourner plusieurs heures dans un endroit frais…

Avant de retourner dans leur domicile, surchauffé.

Notre société avance donc dans l’accompagnement de l’avancée en âge mais ne nous leurrons pas, nous n’avons pas fait le choix d’un droit universel de compensation des handicaps quel que soit l’âge. Les professionnels rappellent que les besoins ne sont pas couverts, que le vieillissement démographique s’accélère, que leurs conditions de travail sont difficiles et méritent d’être plus soutenues. La campagne présidentielle qui s’ouvre apporte déjà son lot de promesses pour soulager les familles, les aidants qui prennent soin d’un parent fragilisé… sans engagement dans un vrai 5ème risque de protection sociale.

La citoyenneté des personnes âgées, notamment les plus fragilisées, malades, pose question. L’âgisme reste très présent (surtout au regard des personnes âgées fragilisées, « dépendantes »). Les discriminations liées à l’âge ne sont pas affrontées. Les vieilles personnes restent invisibles, tout comme leurs proches aidants.

Pourtant des initiatives fleurissent.

Panneau islandeEn voyage en Islande, j’ai été agréablement surprise par une exposition dans les rues de la deuxième ville du pays, Akureyri. De grandes photos, noir et blanc, de personnes âgées très souriantes, avenantes avec ce slogan : « respect elderly » (respect pour les vieilles personnes). La photographe Steinunn Mattiasdottir invite les passants à se prendre en photos avec eux et à diffuser ces « selfies » sur les réseaux sociaux. Visiblement les Islandais jouent le jeu, embrassent les portraits ou prennent des poses qui ressemblent à celles des plus âgés. Une belle initiative positive pour l’image des vieux, pour leur visibilité parmi nous.

Une nouvelle journée européenne, "Move for dementia", arrive en France, à Rennes plus précisément qui veut devenir la première ville inclusive pour les personnes vivant avec la maladie d'Alzheimer. Les personnes malades sortent dans les rues, se montrent. Elles interpellent la société, les pouvoirs publics sur leur citoyenneté, sur leur réalité contrastée (une vie quotidienne compliquée mais des émotions jusqu’au bout).

En Suisse, 150 dames âgées veulent attaquer leur pays pour son inertie face au changement climatique.

Quant aux joggeuses « octoplus », je courrai avec elles pour les 20 ans de la prochaine course La Parisienne le 11 septembre prochain.

« Respect elderly », ce n’est pas forcément une injonction. C’est aussi une évidence, envers ces citoyens âgés, fragilisés, envers nous demain.

Bonne rentrée à tous !


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -