Agevillage
  >   Actualités  >     >   La loi Travail élargit (un ...

La loi Travail élargit (un peu) les droits des aidants salariés


Partager :

Votée début d’août, la loi El Khomri qui a tant fait couler d’encre introduit certains changements quant aux dispositifs dont peuvent bénéficier les aidants salariés.

Aidant salariéLe congé de proche aidant, qui fait désormais partie des « congés d'articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle et familiale », sera accessible aux salariés après un an d’ancienneté, contre 2 ans actuellement (article 9).

Les modalités pour obtenir ce congé (délais de demande et de réponse), la durée maximale du congé et le nombre de renouvellements possibles feront quant à eux l’objet d’accords collectifs.

Un décret à paraître doit fixer les règles en cas d’absence d’accord.

Les règles relatives au congé de solidarité familiale (durée maximale de ce congé, nombre de renouvellements possibles, conditions de fractionnement du congé, etc.) devront également être fixées par négociation collective (article 9).

Dernière nouveauté, les salariés qui accueillent une personne âgée en perte d'autonomie peuvent désormais prendre plus de 24 jours de congés (payés) consécutifs (article 8)

Et pour en savoir plus sur les façons de concilier vie professionnelle et vie d’aidant, rendez-vous le 6 octobre pour la Journée nationale des aidants, qui s’intéresse plus particulièrement cette année aux aidants en activité.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -