Agevillage
  >   Actualités  >     >   Ludwig, un robot pour aider...

Ludwig, un robot pour aider les malades… et les soignants


Partager :

On connaissait le phoque Paro ou le robot Nao, bienvenue aujourd’hui à Ludwig, le dernier né des robots destinés aux maisons de retraite. A une différence près : si Ludwig a pour vocation d’être un compagnon, d’interagir avec les personnes âgées et notamment les malades d’Alzheimer, il a aussi été conçu pour aider les professionnels qui prennent soin des résidents.

Ludwig« Adorable », « merveilleux », « joyeux »… Brenda Horenfeldt ne tarit pas d’éloges sur le petit robot qui vient d’arriver dans l’établissement canadien où réside sa mère, 86 ans et atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Depuis le mois dernier, le One Kenton Place à North York teste en effet Ludwig, le robot développé par des chercheurs de l’université de Toronto, rapporte CBC News.

Au-delà de l’aide que Ludwig est censé apporter aux résidents, il doit servir, à terme, à indiquer aux soignants l’état cognitif des personnes âgées.

Capable de détecter d’infimes modifications, la longueur des silences entre deux phrases ou entre deux mots par exemple, il peut surveiller et détecter de manière très fine l’évolution des troubles cognitifs et alerter les soignants si nécessaire.

L’expérimentation durera jusqu’en décembre. Si tout se déroule bien, d’autres maisons de retraite canadiennes devraient prochainement accueillir leur Ludwig.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -