Agevillage

Apparence et estime de soi : conseils pratiques


Partager :

A tout âge, le bien-être passe par une image corporelle positive et une bonne estime de soi. Et qui dit bien-être dit meilleure santé… Loin d’être superficiels ou anecdotiques, les soins du corps, de soi, sont tout aussi importants que les soins médicaux ou paramédicaux pour améliorer la qualité de vie des aînés. D’ailleurs, les maisons de retraite sont de plus en plus nombreuses à proposer les services d’un coiffeur, d’une esthéticienne. Une démarche tout à fait reproductible à domicile. Conseils.

salon de coiffure Hostellerie du chateau adapté seniorsA l’Hostellerie du château (Lorcy), les résidents peuvent se rendre tous les deux mois chez le coiffeur. La coupe bimensuelle est même comprise dans le tarif de la maison de retraite.

"Pour les personnes âgées, c’est un vrai moment de détente, qui permet une prise en soins différente", souligne Jennifer Corot, la psycho-socio-esthéticienne de l’établissement. "D’autant que nous avons affaire à une génération qui se rendait souvent chez le coiffeur."

Ce rendez-vous régulier permet aux personnes âgées de se relaxer, de profiter d’un moment de convivialité (sauf celles qui préfèrent être coiffée seules), mais aussi de travailler sur l’estime de soi.
salon de coiffure Hostellerie du chateau adapté seniors

"C’est essentiel", poursuit-elle, "surtout quand on fait face à une perte d’autonomie, une dégradation des sens, qu’on perd son passé. Une meilleure estime de soi permet un meilleur moral, ce qui induit une meilleure santé."

A domicile aussi, il est essentiel de ne pas négliger cette composante du bien-être. Même si avec l’âge, il faudra peut-être revoir certaines habitudes.

Avant d’accompagner votre proche fragilisé chez le coiffeur, nous vous conseillons de visiter le salon et de vous entretenir avec son responsable.

Les lieux sont-ils accessibles ? Le personnel a-t-il l’habitude de prendre soin de personnes âgées ? C’est souvent le cas dans les petits salons de quartier.

Si votre proche souffre de troubles cognitifs, abordez tout de suite le sujet avec le responsable des lieux.

Vous pouvez aussi faire appel à un coiffeur à domicile, une solution peut-être moins déconcertante pour les personnes les plus désorientées. On en compte 10 à 15 000 en France, pour certains formés à la socio-esthétique. Vous pouvez vous rapprocher des associations professionnelles comme Codes pour trouver leurs coordonnées, ou encore vous adresser au Clic ou au CCAS de votre commune.

Et bien sûr, ce qui vaut pour la coiffure vaut aussi pour les autres soins de beauté. Se réconcilier avec son corps, son image, c’est tout simplement se réconcilier avec soi.

Le métier de psycho-socio-esthéticienne

Il consiste à réaliser des soins socio-esthétiques adaptés, le toucher relationnel, l'hygiène corporelle appliquée et les soins portés sur l'apparence de la personne.
Il repose sur une double compétence : une expertise professionnelle reconnue dans le domaine de l’esthétique-cosmétique associée à des compétences spécifiques développées grâce à une formation complémentaire.

En savoir plus sur la socio-esthétique

Photos : Hostellerie du château, Serinov


mis à jour le



LES LIENS UTILES

CODES : COurs D'ESthétique à option humanitaire et sociale

Le CODES (COurs D‘ESthétique à option humanitaire et sociale) est une association loi 1901 qui, depuis 1978, a pour mission « d’aider les souffrants à dépasser leur mal-être en les réconciliant avec leur corps et leur image grâce aux soins esthétiques » (extrait des statuts). 
 
Implantée au sein de 2 hôpitaux publics (le CHRU de Tours-37- et les Hôpitaux de Saint-Maurice-94-), l’association, qui est présidée par le Professeur Olivier Le Floch, cancérologue, réunit des professionnels des milieux médicaux et sociaux, tous convaincus de l’importance de la prise en charge du corps et de la nécessité de professionnalisation. 

CHRU de Tours 
2, Bd Tonnellé 
37044 Tours cedex 9 
Tél. : 02 47 47 47 47 
Fax : 02 47 64 71 22 


Partager :


Vos réactions

Chantal67

01/11/2016 08:11

Une fois tous les deux mois ?


Entièrement d'accord avec les propos de cet article et un peu surprise que l'on ne propose la séance coiffeur qu'une fois tous les deux mois, une fois par mois ne me semble pas être un luxe.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -