Agevillage

Les brutes en blanc. Pourquoi tant de médecins maltraitants ? par Martin Winckler

Le pouvoir incompatible avec le soin


Partager :

Ancien médecin généraliste, animateur d'un site d'informations médicales, Winckler's Website, chroniqueur, auteur, Martin Winckler jette ici un énorme pavé dans la mare. A partir de son expérience et de milliers de témoignages déposés en ligne sur son site, il se positionne en tant que citoyen pour dénoncer les dérives autoritaires, paternalistes, maltraitantes de nombreux médecins, tant en ville qu'à l'hôpital.
Il cherche à réveiller le pouvoir des patients-partenaires sur leur propre corps.


couverture livre Les brutes en blancLe soin est incompatible avec le pouvoir.
Pour Martin Winckler le problème vient de cette prise de pouvoir sur l'autre par le sachant, le docteur. Le soignant lui, panse, écoute, fait preuve d'empathie, cherche à soulager, co-construit le soin avec la personne malade, affaiblie, fragilisée.

Médecins maltraités, médecins maltraitants
Cette violence, cette condescendance, ce mépris, ces humiliations... les médecins les ont subis pendant toute leur formation avec de nombreux "patrons" odieux, machistes, utilisant leurs patients comme cobayes, endoctrinés par l'approche dite "scientifique" et aussi par l'industrie pharmaceutique. Leur exemple souvent désastreux est malheureusement imité. La peur est l'élément central de l'enseignement : peur de mal faire, de déplaire, ne pas être à la hauteur... Dénoncer ces pratiques d'enseignement ancestrales reste encore difficile (risques de représailles, de conséquences sur la carrière du futur "confrère"). Martin Winckler pointe aussi ces maltraitances institutionnelles, budgétaires, administratives, financières sur le traitement des médecins généralistes notamment.

Défendre son intégrité physique, co-construire sa santé
Pour Martin Winckler l'apaisement viendra de l'acceptation de la co-construction du soin avec les personnes malades, en cherchant à soulager (y compris quand il n'y a plus "rien à faire") et surtout ne pas nuire. Il demande aux patients de savoir faire respecter leurs droits (à ne pas se déshabiller, à choisir leur traitement). En cas d'abus, d'acte dégradants, maltraitants, il les invite à porter plainte, non pas auprès de l'Ordre des médecins, mais au pénal.

Revoir les enseignements de la médecine
L'auteur espère une évolution des enseignements de la médecine, avec plus d'apprentissage à l'écoute, plus de reconnaissance de la personne malade (avant sa maladie), plus de compétences relationnelles, comportementales permettant aux médecins d'accueillir "tous" les patients, avec plus de questionnements (à l'heure de l'information partagée via Internet), d'humilité, d'exemplarité de la part des professeurs. Il invite à une re-certification régulière tous les 5 ou 10 ans comme dans les pays anglo-saxons.

Soigner c'est partager.
"Faire du bien, ça fait aussi du bien à celui qui soigne" rappelle Martin Winckler. Le bon soin rejaillit dans les deux sens... le mauvais aussi. Aussi l'auteur invite-t-il ses confrères à partager leurs expériences positives et difficiles au sein de groupe de parole (groupes Balint) afin de faire évoluer doucement et sereinement la qualité de leur prendre soin. Le patient-partenaire sait exprimer, dire ce qui est bon pour lui. Le laisser parler 2 minutes sans l'interrompre est une solution éprouvée pour l'amélioration des soins.
Qu'attend-on ?

Attention aux amalgames
Les médecins n'ont pas tardé à réagir surtout au titre du livre. Attention aux amalgames violents, désespérants.


Les brutes en blanc

Pourquoi y-a-t-il tant de médecins maltraitants ?
de Martin Winckler
EUR 16,90
Broché: 368 pages
Édition : Flammarion (5 octobre 2016)
Collection : DOCS, TEMOIGNAG
Commander l'ouvrage


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -