Agevillage
  >   Actualités  >     >   Dossier : conseils anti-chutes

Dossier : conseils anti-chutes


Partager :

Chaque année, des milliers de personnes ne survivent pas à un accident domestique. Il s’agit en grande majorité des personnes âgées de 75 ans ou plus, principalement victimes de chutes. Et même dans les cas où la chute est moins grave, elle peut signer le début de la perte d’autonomie.

Prévenir la chute

Pour éviter les chutes, plusieurs axes peuvent être envisagés.

Adapter son logement

attention aux chutesSols glissants, meubles trop hauts, passages encombrés sont autant de facteurs de chute.
Les points clefs à surveiller ? L’éclairage, les obstacles au sol (fils qui trainent ou tapis), et les dénivelés (sols, escaliers…).

Vous pouvez consulter des sites spécialisés comme jamenagemonlogement.fr ou faire appel à des spécialistes, les ergothérapeutes, dont vous trouverez les coordonnées ici.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des aides financières à l’adaptation du logement, même avant 60 ans. Renseignez-vous auprès du CCAS de votre ville, de votre Conseil départemental, de votre caisse de retraite ou de la fédération Soliha (solidaire pour l’habitat).

Trouvez leurs coordonnées

Travailler son équilibre

Aujourd’hui, de nombreux ateliers de prévention offrent aux personnes âgées de travailler sur leur équilibre. Ils sont notamment proposés par les caisses de retraite ou les mutuelles.

Conserver une bonne hygiène de vie

« Lister toutes les recommandations serait fastidieux voire illisible. Insistons sur une alimentation correcte et variée incluant l’hydratation, un suivi médical régulier ainsi que sur l’exercice physique », insiste le docteur Pradines, gériatre.

Autre conseil : « se vacciner contre la grippe peut sembler bien éloigné de notre propos. Pourtant, combien de chutes lors d’un épisode infectieux au grand âge ! »

Les équipes de l’association Siel Bleu, spécialisées dans le sport adapté, rappellent également qu’il fait soigner sa vue et son ouïe pour ne pas tomber.

Bien réagir après une chute

Savoir se relever en cas de chute

Cela s’apprend, et permet à la personne âgée qui tombe de ne pas attendre les secours allongée par terre, mais aussi de regagner en confiance. Voici la méthode pour y parvenir :

Lors de l’exercice, le regard doit se fixer sur un point. Cela induit une position de la tête, et la tête entraîne le reste du corps.

Se relever d'une chute

Il s'agit de se relever en passant sur le ventre. Plier une jambe, la plus forte. Faire basculer le corps doucement sur le côté afin de se retrouver sur le ventre.

Se relever d'une chute

S'appuyer sur les avant-bras pour amener la jambe pliée en direction des bras, et se retrouver un genou à terre et l'autre jambe tendue.

Se relever d'une chute

Une fois dans cette position, ramener la jambe tendue pour se mettre à quatre pattes. Ecarter les genoux pour plus de stabilité.

Se relever d'une chute

Se hisser à l'aide d'une chaise, d'une rampe ou tout au moins d'un meuble stable pour ne pas retomber à nouveau.






(Dessins et légendes réalisés d'après le Comité français d'éducation pour la santé - CFES)

Dans un premier temps, mieux vaut s’entraîner en présence d’un proche.

Opter pour la téléassistance

Une solution adoptée par 500 000 Français, pour pouvoir être secouru facilement et rapidement en cas de problème… et réduire l’anxiété liée à l’éventualité de tomber.

Une vraie tranquillité pour les personnes comme pour leurs proches, pour un abonnement mensuel facturé 20 à 30 euros.

Notre dossier téléassistance

Contrer les conséquences psychologiques

Elles sont réelles, et peuvent déboucher sur un grand isolement de la personne qui n’ose plus sortir de chez elle, sous peine de tomber à nouveau. Ne les négligez pas et parlez-en éventuellement avec le médecin traitant.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -