Agevillage
  >   Actualités  >     >   Famille : que faire en cas ...

Famille : que faire en cas de conflit ?


Partager :

La perte d’autonomie d’un parent constitue une véritable épreuve, qui, comme tout bouleversement, peut générer disputes et conflits au sein de la famille. Conseils pour les gérer au mieux des intérêts de tous.

médiation familialePeut-on vraiment résoudre les conflits familiaux ? Les événements difficiles, comme la maladie d’un parent, viennent souvent catalyser des années de mésententes, d’incompréhensions.

Pour autant, souligne Alma (allo maltraitance) Paris, il est possible de prendre des mesures pour les surmonter.

1- Anticiper

S’ils partagent une histoire commune, une famille est avant tout composée d’individus avec leurs croyances, leur passé, leurs sentiments… Dès lors, les désaccords sont inévitables.

Préparez-vous à ce qu’ils surviennent, mais gardez aussi le cap : ce qui compte, c’est d’arriver ensemble à la meilleure solution pour le bien-être de votre parent qui se fragilise.

2- Apprendre à se parler

Communiquer implique de donner son avis, mais aussi de recevoir celui des autres, à commencer par celui de la personne concernée.

Il faudra donc veiller à créer des espaces de dialogue, même temporaires, même ponctuels, où toutes les parties pourront venir s’exprimer : c’est la condition sine qua non pour aboutir à des solutions justes et équitables.

3 – Laisser la place aux tiers

Même si c’est parfois difficile à accepter, ce sont parfois des personnes extérieures à la famille qui seront à même de trouver la bonne réponse, de savoir précisément ce dont votre proche âgé a besoin.

Et si le conflit familial ne peut se résoudre en famille, n’hésitez pas à vous faire accompagner, par des associations, comme Alma Paris et bien d’autres, ou à recourir à un médiateur familial.

A lire aussi : savoir mobiliser sa famille autour de son proche âgé


mis à jour le



LES LIENS UTILES

3977 : numéro contre la maltraitance des personnes âgées et des adultes handicapés

3977 n° d'appel national pour signaler les cas de maltraitance dont vous êtes victime ou témoin.

Le service  géré par la Fédération nationale de luttre contre la maltraitance s'adresse aux personnes âgées et aux personnes handicapées victimes de maltraitance, aux témoins de situations de maltraitance, à l’entourage privé et professionnel, aux personnes prenant soin d’une personne âgée ou handicapée et ayant des difficultés dans l’aide apportée.

Les appels de signalement sont accueillis du lundi au vendredi de 9h à 19 h par une équipe pluridisciplinaire (psychologues, travailleurs sociaux, juristes…) chargée d’écouter, de soutenir, et d’orienter les appelants.


Pour une situation de maltraitance : Téléphoner au 3977. 
En cas d'urgence vitale, appeler la police (17) ou les pompiers (18).


Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -