Agevillage
  >   Actualités  >     >   Redonner du sens au triptyq...

Redonner du sens au triptyque famille/résident/professionnels


Partager :

Même quand son proche vit en établissement, on reste encore et toujours aidant. Partant de ce constat, des ateliers destinés aux aidants de personnes âgées résidant en Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) commencent à se développer. A Paris, mais aussi en Rhône-Alpes.

« Redonner du sens au triptyque famille/résident/professionnels », tel est l’objectif des ateliers des familles.

Ouverts à de petits groupes d’aidants (huit au maximum), il se déroule sur six séances organisées au sein de l’Ehpad où habitent désormais leurs proches.

« Le programme de cette formation a été co-construit par des familles et des professionnels », souligne Michelle Dange, président de Générations mutualistes, à l’origine de ces ateliers.

Au cours des différentes sessions, ils en apprendront plus sur la pathologie de leur proche et la manière de communiquer avec lui, mais aussi sur le fonctionnement de l’établissement et la façon dont ils peuvent collaborer avec les soignants.

Libérer la parole

Des ateliers qui leur permettront, aussi, de s’exprimer : « lorsqu’on fait rentrer son parent dans un établissement comme celui-ci, on se sent coupable », témoigne Marc Mingat, l’un des aidants participants.

« L’atelier permet d’analyser tout ça (…) et puis surtout de se rencontrer, de partager ensemble des expériences, les inquiétudes, de poser les questions. »

« Les ateliers nous permettent de mettre en mots ce que nous vivons, ce qu’on a ressenti (…) ce qui nous pèse et qu’on ne dit à personne », ajoute une autre participante, Cathy Basnel.

Créer un lien de confiance

Toujours co-animée par un professionnel de l’Ehpad accueillant, les séances sont aussi l’occasion de mieux se connaître. L’une d’elles est d’ailleurs consacrée à une visite complète de l’établissement, lingerie et cuisine comprises.

Une bonne façon de créer un lien de confiance entre familles et professionnels, mais aussi de la solidarité entre les aidants.

Générations mutualistes entend étendre le programme au 213 établissements que gère le groupe associatif en France.



mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Jacques Rastoul

21/02/2017 19:02

President de CVS et animateur de reseau Inter CVS


Je partage l'avis de Catelyne. Bonnes approches, ces ateliers devraient être intégrés dans la démarche du CVS. Evitons les doublons



Rédaction Agevillage

16/02/2017 10:02

Réponse à Catelyne


Bonjour Catelyne,
Il me semble que ces ateliers et les CVS sont complémentaires : il s'agit ici d'ateliers sur une durée limitée, qui ont pour vocation de (re)nouer les liens entre les parties prenantes et de permettre à chacun de mieux se comprendre. Ensuite les participants aux ateliers peuvent tout à fait s'engager dans les CVS.



Catelyne

15/02/2017 19:02


"Redonner du sens au "triptyque Famille/Résident/ Professionnels " est me semble t-il une très bonne chose. Reste qu'il me paraitrait très souhaitable que le fonctionnement de "ces ateliers des familles" soit précisé par rapport à celui du "Conseil de VIe Sociale " afin qu'il n'y ait pas de confusion dans leur rôle, leur approche, leur lien et leur complémentarité . Si j'ai bien compris, "ces ateliers" seraient plus dans l'approche individuelle, alors que le CVS se situe lui dans l'approche collective. Eu égard au rôle du CVS , il paraitrait "normal " que "le fonctionnement" de ces ateliers" fasse l'objet d'un point d'information et d'échanges ,en réunion de CVS




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -