Agevillage

Pays-Bas : vivre à la ferme plutôt qu'en Ehpad

Privilégier l'activité aux soins


Partager :

Et si l'on vieillissait à la ferme plutôt qu'en maison de retraite médicalisée ? Et si l'activité quotidienne étaient plus importante que les soins ? La revue de presse de la Fondation Médéric Alzheimer a repéré l'expérience hollandaise de l'accueil en ferme de malades désorientés.

ferme aux pays bas seniorsAu Pays-Bas, 250 "fermes Green Care" combinent des activités agricoles et des services d'aide et de soins à des personnes fragilisées, malades, désorientées.

Partant des principes des accueils de jour (petite structure d'accueil familière, "comme à la maison"), ces fermes Green Care sont saluées par Alzheimer Europe.

Les résidents (majoritairement des femmes) sont âgés de 83 ans en moyenne. Par petits groupes, ils vivent avec des troubles cognitifs modérés à sévères et sortent chaque jour pour participer aux soins des animaux, selon leurs envies.

"Ma mère n'a pas le sentiment d'être malade. Elle est traitée avec dignité et respect", témoigne un proche aidant.

Des études sont en cours pour évaluer les impacts de cet accueil en ferme Green Care, leurs coûts et les expériences potentiellement transposables.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -