Agevillage
  >   Actualités  >     >   "Le souci de la dignit...

"Le souci de la dignité", par Anne Pinoche-Legouy aux Editions l'Harmattan

L'appel silencieux des aînés dépendants


Partager :

Le souci de la dignitéCe petit livre nous interroge sur la contradiction dans laquelle nous sommes  et qui veut qu'alors que les limites de la vie humaine sont repoussées,  l'accompagnement humain (humanitude ? ndlr) tarde à émerger vis à vis de ces invisibles, ces silencieux qui n'ont parfois plus conscience d'eux-mêmes, tous ceux qui sont dits représenter une charge économique et qui pour beaucoup n'ont plus la force de revendiquer leurs droits. Surfant sur les eaux de l'éthique, Anne Pinoche-Legouy, infirmère-philosophe, mère d'une famille de six enfants tente d'ouvrir une piste pour éviter à nos sociétés de sombrer dans l'indifférence. 

L'auteur pose le postulat que, faible, le vieillard impose le respect et son visage des dévoirs. Elle renvoit à la singularité de chaque homme. L'ancien marqué par le temps, permet l'émergence d'une éthique de la vulnérabilité qui s'oppose à la technicité sans faille de notre monde moderne et invite l'homme invulnérable à l'humilité. 

Sinon, interroge-t-elle : "qu'adviendra t-il de l'être âgé dépendant si plus jamais son visage n'apparait au monde, si l'effacement est tel que la non reconnaissance le plonge dans le plus profond désespoir ?"

Entre suffisance et inquiétude, il est temps que la société française comprenne et accepte qu'elle doit autant de considération à celui qui va mourir qu'à celui qui va naître. L'auteur s'attarde sur l'exemple canadien où la qualité des pratiques en gériatrie passent avant tout par la préoccupation constante de la qualité de vie. "Ce n'est pas un lit que le Centre hospitalier de soins de longue durée comble, c'est une personne qu'il accueille".

Mais regardez-nous, de quoi avons-nous l'air... à quoi cela sert-il que nous soyons ici ?... "Ah si ! Je sais à quoi on sert !... on donne du travail aux médecins et aux soignants "Ainsi parle Madame Loquet, 86 ans.

La voie, la sortie de l'impasse pour l'homme moderne suffisant, se situe dans l'acceptation du regard de cet autre vulnérable qui l'interpelle. "Restez , prenez du temps, soyez attentifs, encouragez-le reconnaissez le, simplement soyez ! Lentement la relation peut évoluer ! Sa vulnérabilité, nous dit-elle laisse tout pouvoir, toute suffisance au bord des contours humains. De lui provient une présence plus profonde que l'image superficielle qui conduit l'homme au seuil de l'éternité. Dès maintennant le sort des anciens et notre propre épanouissement fraternel sont entre nos mains.

C'est en regardant en face cette vulnérabilité que nous reconnaîtrons la notre et que nous éviterons peut être de poursuivre sur le chemin de notre perte, tente de nous dire l'auteur.


Anne Pinoche-Legouy est titulaire d'un doctorat en philosophie pratique (Université de Marne-La-Vallée, Ecole doctotale Cultures et Société), engagée depuis 2001 dans l'accompagnement en service de gériatrie, à l'hôpital universitaire Paul Brouse de Villejuif, au sein de l'association "Vieillir ensemble".

 - L'appel silencieux des aînés dépendants, Anne Pinoche-Legouy
Editions L'Harmattan, Questions contemporaines, 95 pages, 11 €
Commander en ligne

 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -