Agevillage
  >   Actualités  >     >   La santé de demain : vers l...

La santé de demain : vers la fin des maladies ?

Tuer le cancer


Partager :

Allons-nous vers la fin des maladies ? Ce titre accrocheur de la conférence Up du 14 mars à Paris, a donné la parole à des médecins, professeurs, chercheurs sur les enjeux de la santé au regard de la révolution de la longévité. La revue The Lancet a d'ailleurs annoncé une nette augmentation de l’espérance de vie dans plusieurs pays développés d’ici à 2030, pour atteindre 90 ans pour les femmes et 85 pour les hommes. En bonne santé ?

C'est le rêve légitime de tout citoyen que de vivre et vieillir en bonne santé.
La prévention n'est malheureusement pas encore inscrite dans les politiques publiques de santé qui font face d'abord au curatif.
La prévention primaire devrait être déployée et mise en pratique dès l'école, recommandent les experts : recommandations sur l'alimentation, l'hygiène, l'activité physique quotidienne, éviter les excès, le tabac, l'alcool, le soleil, suivre la vaccination, les rendez-vous médicaux régulier (dentiste, gynécologue...).

La prévention secondaire concerne le dépistage de pathologies... au risque de "faux positifs", de traitements très chers, ou de révélations qui découragent les personnes malades et leurs proches... faute de traitements.

Tuer le cancer

la santé de demain vers la fin des maladies, cancerL'incroyable Patricia Paterlini-Bréchot a raconté son parcours de femme, médecin, de l'Italie à la France, de la clinique à la recherche...

Cette amoureuse de la médecine, travailleuse acharnée, est surtout révoltée par le cancer meurtrier. Année après année, contre vents et marées, contre ses pairs incrédules et parfois méprisants, elle a ausculté cet ennemi et découvert ses points faibles.

Avec son équipe, elle a mis au point ISET : un test sanguin de dépistage qui filtre et détecte les cellules tumorales circulantes. Les résultats alertent le patient et ses médecins pour être capable d'agir très vite, aux stades les plus précoces possibles de cancer.

En toute humilité et avec beaucoup d'humanité, elle cherche aujourd'hui à diffuser ce test et a écrit "Tuer le cancer" aux éditions Stock dont les droits d'auteurs sont reversés à la recherche contre la maladie.

Et si vous étiez élue présidente de la République quelle serait votre première action ?

Sans hésiter Patricia Paternili-Bréchot a répondu "limiter tous les polluants". Les individus, les citoyens peuvent agir sur leur santé par des actions de prévention, mais aux élus et aux politiques de protéger leur santé et l'environnement face nombreuses pollutions de l'air, de l'eau, des terres... qui risquent de générer de nouvelles pathologies à l'avenir.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -