Agevillage

Rixheim : une Maison virtuelle pour une solidarité bien réelle


Partager :

A Rixheim (Haut-Rhin), les liens tissés depuis plusieurs années entre les collégiens et les résidents de la maison de retraite Les Glycines se sont concrétisées et ont pris de l’ampleur au fil des ans : en mars 2016, la Maison de la solidarité intergénérationnelle de la commune, portée en grande partie par les personnes âgées de la ville, a été inaugurée. Explications.

Rixheim ville amie des aînés intergénérationLa ville de Rixheim compte 14 000 habitants. Parmi eux, 3600 personnes âgées, mais aussi des écoliers, des collégiens, de jeunes adultes… Une ville comme beaucoup d’autres, mais qui se distingue par un bénévolat très présent, des envies de partages bien ancrées.

Pour faciliter encore plus les échanges entre les générations, la Maison de la solidarité intergénérationnelle a été inaugurée en 2016. Il ne s’agit pas d’un lieu, mais d’un concept, ouvert à toutes les envies : chacun des partenaires peut y proposer des activités, charge ensuite à l'équipe de la Maison de les aider à les développer et à les coordonner.

Rixheim ville amie des aînés intergénérationAinsi, les résidents de la maison de retraite mont monté un atelier bricolage avec les élèves de l’école élémentaire et viennent de se lancer dans un projet de jardinage avec les maternelles. Les personnes âgées qui vivent chez elles sont également parties prenantes, via, notamment, la Maison de vie, un lieu qui propose aux 55 ans et plus tout un éventail d’activités.

75 enfants ont pu bénéficier du soutien scolaire de leurs aînés, et les scouts ont organisé un atelier pâtisserie avec les seniors. Des promenades intergénérationnelles et autres tournois ludiques (jeux vidéos, jeux de société…) ont aussi été programmés.

« Depuis l’ouverture, plusieurs centaines d’enfants et de personnes âgées ont pu s’y rencontrer », se félicite Alicia Vanoverfeldt, la coordinatrice de la Maison.

Activités récurrentes ou ponctuelles, chacun est libre de proposer, de s’impliquer.

« L’action repose sur le partenariat et le bénévolat. Elle est basée sur le concept d’échanges gratuits de talents ou de passions, ouverts à un large public, jeunes et/ou adultes. Cette action permet aux générations de se confondre et offre la possibilité aux plus jeunes de reconnaître la valeur des plus anciens car ils constatent un savoir-faire, et vice versa. »

Un beau projet récompensé en 2016 d’un prix Ville amie des aînés.

réseau ville amie des aînés


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -