Agevillage
  >   Actualités  >     >   Cinq choses à savoir sur le...

Cinq choses à savoir sur le médecin traitant


Partager :

Instauré en 2005, le médecin traitant est rapidement devenu un dispositif clef dans le parcours de soins de Français. Mais 12 ans après, des idées reçues persistent sur ce pivot de notre système de santé. Explications en cinq points.

médecin traitantLe médecin traitant joue un rôle central dans le suivi médical. Il est notamment en charge de coordonner les soins et d’orienter les patients vers les professionnels de santé adaptés à chaque situation.

Comme il suit de près le dossier médical de ses patients, il peut aussi éviter les examens inutiles et les interactions médicamenteuses.

1. Le médecin traitant n’est pas nécessairement généraliste

Même si, en 2009, 99,5 % des Français avaient déclaré un généraliste comme médecin traitant, il est tout à fait possible de choisir un spécialiste pour remplir ce rôle.

Ainsi, les personnes âgées peuvent opter pour un gériatre, et pourquoi pas un neurologue pour les personnes souffrant de troubles cognitifs ?

2. Le médecin traitant n’exerce pas forcément dans un cabinet en ville

De même que tous les médecins, quelle que soit leur spécialité, peuvent endosser le rôle de médecin traitant, tous les lieux d’exercice sont possibles.

Ainsi, le médecin traitant peut consulter dans un cabinet en ville, à l’hôpital, dans un centre de santé, dans une autre commune que la vôtre…

A noter : les personnes âgées résidant en maison de retraite (Ehpad) ne sont pas non plus obligées de choisir pour médecin traitant le médecin affecté à l’établissement.

3. Vous pouvez changer de médecin traitant à tout moment

Vous avez toute latitude pour rompre la relation, à tout moment, sans justifier votre décision. Vous n’êtes pas tenu d’en informer votre ancien médecin traitant.

Il suffit, pour déclarer votre nouveau médecin traitant, de remplir un nouvel exemplaire de déclaration et de l’adresser à votre caisse d’assurance maladie.

Télécharger le formulaire

Le médecin peut également vous proposer d'effectuer la déclaration par internet.

4. Un médecin peut refuser de devenir votre médecin traitant

Comme vous êtes libre de choisir votre médecin traitant, le médecin peut lui aussi refuser ce rôle.

Dans ce cas, vous pouvez changer de médecin ou vous adresser au conciliateur de l'assurance maladie.

Il faut lui adresser un courrier, envoyé à l’adresse de votre caisse d'assurance maladie. Certaines caisses permettent aussi un envoi par email, d’autres ont mis en place un accueil téléphonique : contactez votre caisse directement pour en savoir plus.

5. Il n’est pas obligatoire de déclarer un médecin traitant

Chaque Français âgé de 16 ans et plus peut déclarer un médecin traitant, mais il n’est pas obligé de le faire.

Il pourra alors consulter directement des médecins spécialistes, sans passer par une consultation chez le médecin traitant au préalable.

En revanche, le patient qui n’a pas de médecin traitant sera moins bien remboursé par la Sécurité sociale : seuls 30 % du coût de la consultation est pris en charge, contre 70 % normalement.

A noter : les gynécologues, ophtalmologues, psychiatres et stomatologues peuvent dans tous les cas être consultés directement.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -