Agevillage

Technologie : quand l'innovation fait lien


Partager :

Pour pallier des problèmes de mobilité ou d’audition, ces trois technologies innovantes donnent à leur utilisateurs de nouvelles possibilités d'échanges et d'évasion.

Ava, pour permettre aux malentendants de participer aux communications de groupe

Thibault Duchemin, le créateur d’Ava, est le seul entendant de sa famille. Habitué depuis son plus jeune âge à jouer les interprètes pour sa sœur, son père et sa mère, il a pu constater à maintes et maintes reprises la difficulté pour les malentendants, même lorsqu’ils lisent sur les lèvres, à suivre une conversation de groupe.



Ava a pour but de résoudre ce problème : l’application transcrit sur un smartphone les conversations en temps réel, même lorsque plusieurs interlocuteurs sont présents, grâce à un système de reconnaissance vocale.

Si l’utilisateur souhaite participer à son tour mais ne peut pas parler, il tape sa réponse, qui sera lue par le smartphone avec, au choix, une voix féminine ou masculine.

Elle est téléchargeable gratuitement en France depuis mercredi dernier, sur iOs et Android.

Presence + museum : pour se téléporter jusqu’au musée

pésence + muséumSam (pour système audiovisuel mobile) est un robot de téléprésence, destiné à l’origine aux aidants et aux proches de personnes âgées. Grâce à ses roulettes, il peut se déplacer jusqu’au senior chez qui il est installé, puis les utilisateurs peuvent entamer une conversation avec leur proche âgé.

Désormais, Sam permet aux personnes à mobilité réduite de visiter une exposition sans bouger de chez elles. Il suffit de réserver un créneau de visite, puis, le jour J, de piloter le robot à distance via un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Et pourquoi pas pendant que des proches sont sur place : le robot leur permettra aussi d’échanger leurs impressions.

Pour l’instant, ce service innovant est disponible à Saint-Quentin-en-Yvelines, pour l’exposition Saint-Quentin et l’Art déco.

Mais si d’autres musées le souhaitent, il peut tout à fait être installé partout.
En savoir plus


Viktor, un chef d'orchestre tout confort


Léger et confortable, le coussin Viktor permet quant à lui aux personnes en perte d’autonomie d’interagir avec leur environnement grâce à une interface adaptée : appeler des proches, contacter un service d’urgence, se faire livrer ses courses, communiquer avec toutes sortes d'objets connectés…

Sans fil, solaire et étanche, cette innovation de la société française Fingertips vient d’être récompensée d’une médaille d’or du concours Lépine.

Une solution innovante vendue 400 euros environ, auxquels il faut ajouter 20 euros d'abonnement mensuel, ou disponible à la location contre 40 euros par mois.
Voir un reportage TV de France 3


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -