Agevillage
  >   Actualités  >     >   Chartes territoriales de so...

Chartes territoriales de solidarité avec les aînés et leurs aidants

Lutter contre l'isolement


Partager :

Décidées et portées par les élus, quitte à entendre que les politiques menées devaient changer envers les plus âgés, co-construites avec les retraités, leurs proches aidants, ces Chartes aident à repenser les politiques publiques en faveur des aînés. Elles visent à lutter contre l’isolement et développer les solidarités et les services autour des seniors sur les territoires ruraux les plus isolés.

charte territoriale de solidarité avec ainés aidantsLa Charte est une démarche qui démarre par un diagnostic partagé avec les seniors et leurs aidants jusqu'au plan d’actions assorti de son évaluation. Les anciens sont engagés dans la réalisation des questionnaires. Les enquêtes de terrain sont donc réalisées par les pairs. Leur analyse est discutée en commun pour définir la Charte, son plan stratégique et prioriser le plan d'actions. La démarche s'étale sur 3 ans à partir de la déclaration d'intention de la collectivité dont 6 mois de diagnostic et 2 ans de mises en oeuvre de projet et 6 mois d'évaluation.

Lutte contre l’isolement, social, soutien aux personnes dépendantes et leurs familles, dialogue entre les générations, promotion du « bien vieillir », développement des structures de proximité (Marpa maisons d'accueil rurales pour personnes âgées), partout se déploient des visites de courtoisie entre seniors.

Exemples concrets de plans d'actions qui prennent en compte les proches aidants dans le cadre de Chartes territoriales de solidarité avec les aînés MSA :

  • Dans le Pays de Lafayette en Haute-Loire : des journées gestes et postures informent et forment les proches aidants et leurs aidés autour des risques pour la santé, des relevés de chute, transferts, utilisation du verticalisateur, lève-malade. Ces journées sont animées par kinésithérapeute. Un livret a été réalisé par l'ADMR de Saugues et la MSA pour soutenir aussi les professionnels de l’aide à domicile et favoriser les coopérations entre ces intervenants et les aidants.
  • Dans la Meuze : les mardis de la santé s'organisent tous les 1er mardis du mois et proposent des ateliers, conférences diffusent des informations et aident les ainés et leurs aidants à faire évoluer les comportements.
  • Dans le Pays de Redon, le Dico des aidants est remis aux médecins généralistes et maires du territoire pour les sensibiliser sur leurs attentes et besoins (de A comme accueils de jour, familial à T comme Téléassistance avec les contacts locaux). Il est issu du jeu Super Zaidan et du spectacle « tous aidants » qui circule sur le territoire. Une bourse aux aides techniques est aussi organisée.
  • En Aquitaine, le GIHP (Groupement pour l’Insertion des personnes Handicapées) informe et soutient le déploiement des aides techniques pour soulager le quotidien des plus âgés et l'accompagnement des proches aidants familiaux et professionnels.
  • En Sèvres et Vienne, le service "Là tu bulles" soutient les proches aidants avec des temps d’échanges et d’activité, des activités physiques avec l'association Siel bleu, des informations avec les associations de malades, un service de transport organisé. Une initiation au cirque est comme "un rond de paradis dans un monde dur" estime Annie Fratellini.


D'autres initiatives valorisent directement les plus âgés en lien avec les autres citoyens
Dans le canton Hucqueliers du Nord-Pas de Calais : "tout conte fait" est un conte illustré sur l’histoire locale qui favorise la transmission et le lien intergénérationnel via les écoles. En Normandie : art et slam se déploient avec l'association Fol’art et son bus itinérant sur les côtes normandes.

La charte est un outil de cohésion que la Mutualité Sociale Agricole propose de construire avec la collectivité locale, les institutions, les associations qui agissent en direction des plus âgés et les séniors du territoire. La MSA se concentre sur les territoires vieillissants, la présence significative d'une population agricole, les potentiels du territoire (engagements, initiatives, associations) et bien sûr l'engagement politique des élus. Le comité des financeurs autour de cette Charte se réunit une à deux fois par an. Il s'articule aussi avec les conférences des financeurs définies au niveau départemental.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -