Agevillage

L'habitat partagé, c'est très gay !


Partager :

Dans un monde idéal, les personne âgée pourraient vivre où elles le souhaitent, quelle que soit leur orientation sexuelle. Mais dans les faits, nombre de seniors homosexuels refusent d'entrer en maison de retraite, par peur de l’incompréhension, des tabous. Aussi, de plus en plus de solutions de logements 100 % gays se dessinent. A San Francisco, New York mais aussi à Paris.

habitat partagé c'est très gayEn 1998 déjà, le docteur Marcy Adelman et sa compagne Jeanette Gurevitch fondaient à San Francisco Openhouse, une organisation consacrée à la problématique du logement des homosexuels âgés.

Au départ, l’organisation formait les établissements pour personnes âgées à mieux accueillir les seniors LGBT.

Puis elle a ouvert un premier immeuble de 110 logements à prix raisonnables, ouverts aux seniors LGBT, et en ouvrira prochainement un second.

A New York, l’association Sage, qui anime un centre LGBT, vient d’obtenir la construction de deux immeubles de logements sociaux pour les seniors homosexuels. Une gageure dans cette ville où le prix de l’immobilier serait 70 % plus élevé qu’à Paris.

Situés à Brooklyn et dans le Bronx, ils ouvriront en 2019 et abriteront aussi des centres LGBT ouverts aux autres résidents du quartier, explique le New York Times.

A Paris enfin, la régie immobilière de la Ville et les associations GreyPride et Basiliade portent un projet de cohabitation pour 4 ou 5 personnes âgées homosexuelles dans un grand appartement parisien.

Chaque colocataire disposera d’une chambre individuelle, en plus des espaces communs.

Les personnes intéressées peuvent envoyer un mail à l’adresse suivante, en précisant leur situation actuelle et pourquoi ce projet pourrait correspondre à leurs attentes : contact@greypride.fr


Crédit photo Openhouse


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Rédaction

10/08/2017 15:08

Deux poids, deux mesures ?


Homophobie : désigne les manifestations de mépris, rejet, et haine envers des personnes, des pratiques ou des représentations homosexuelles ou supposées l’être. Des sentiments qui transpirent du commentaire de Marina.

Et encore une fois, je ne trouve aucun commentaire similaire à propose de la maison des Babayagas, pourtant réservée aux femmes.



Michel

09/08/2017 17:08

réponse à Marina


marina ne fait que dire des choses sensées , sans agressivité manifeste



foucault

08/08/2017 13:08

Solidarité ?


Tout a fait d'accord avec Marina. Par ailleurs ces dispositif et surtout les arguments qui les accompagnent illustrent bien ce qui se passe à bas bruit depuis des années à savoir une fin de la Solidarité, cette notion sur laquelle s'est bâtit la protection sociale et qu'on ne devrait pas oublier.



Rédaction

08/08/2017 08:08

Réponse à Marina


Je ne comprends pas ce qui vous pose problème. Ce n'est pas le premier exemple de logement s'adressant à une catégorie de personnes en particulier, et ce ne sera pas le dernier. Que pensez-vous de la maison des Babayagas, à Montreuil, ouverte uniquement aux femmes ? Et pour pousser plus loin votre raisonnement, des foyers de jeunes travailleurs, qui ont des critères d'âge et d'emploi ? Et que dire des Ehpad alors, c'est honteux : il faut avoir 60 ans au minimum pour y entrer ! Dans les exemples cités dans l'article, il ne s'agit pas de refus de côtoyer le sexe opposé mais de vivre dans un environnement où on se sent bien, sans crainte des discriminations et des réactions homophobes. La vôtre est d'ailleurs très limite (tant de violence dans vos propos !), les prochaines de cet acabit ne seront pas publiées



marina

07/08/2017 20:08

gai,gai,marions-nous...


On va de surprise en surprise. Pourquoi les" parquer" ? Je croyais que leur revendication était d'être reconnus "comme tout le monde" sans faire de distinction. Rappelez-vous, aussi que tout le monde a voulu la mixité à l'école. Et maintenant les seniors "gay" refuseraient de côtoyer le sexe opposé !!! Je crois que cela s'appelle du racisme, car je suppose que pour s'inscrire, il faut donner sa motivation, avec certificat à l'appui, et ce senior pourra aller dans un bel appartement parisien si introuvable pour le 'lambda' car tellement cher... Ce doit être cela la fierté (pride). Mais finalement, chacun doit être fier de son orientation, et qu'allons-nous inventer maintenant de nouveau ? Les seniors cadres dans une maison de cadre, les seniors agents d'entretiens dans une autre, les seniors caissières dans une troisième; ..ne nous mélangeons pas...




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -