Agevillage
  >   Actualités  >     >   Dossier aidants : repérer l...

Dossier aidants : repérer les signes de déshydratation


Partager :

Même si la chaleur est un facteur aggravant, la déshydratation ne survient pas uniquement pendant les périodes où la température s’envole. Les personnes âgées y étant plus sensibles - aux Etats-Unis, c’est même l’un des dix diagnostics les plus fréquents entraînant une hospitalisation -, il convient d’être vigilant et de surveiller la bonne hydratation de son proche âgé. Comment ? Explications dans ce dossier destiné aux aidants.

Pourquoi les personnes âgées sont plus touchées par la déshydratation ?

désydratation seniorLes raisons sont nombreuses. D’abord, parce qu’avec l’âge, la quantité d’eau contenue dans le corps diminue. Chez un nourrisson, elle représente 75 à 80 % du poids du corps, 60 % chez un adulte de moins de 60 ans, 46 à 52 % ensuite.

D’autres modifications physiologues, liées au vieillissement, augmentent le risque :
  • les fonctions urinaire et rénale changent, et conduisent à éliminer plus souvent,
  • la sensation de soif diminue,
  • la masse maigre, qui stocke l’eau, se réduit au profit de la masse grasse,
  • la perte d’appétit, fréquente avec l’avancée en âge, dans la mesure où la moitié des apports en eau proviennent de la nourriture.

Les troubles de la déglutition, la prise d’un traitement diurétique, les troubles cognitifs, les difficultés pour boire seul accentuent également le risque.


Comment détecter la déshydratation ?

Les premiers signes sont :
  • une urine concentrée (couleur et odeur prononcées) ;
  • une sécheresse de la bouche et de la peau (voir test du pli cutané) ;
  • une perte de poids importante sur une courte période (un kilo par jour ou plus de 3 % du poids en une semaine, soit plus d’1,8 kilo pour une personne pesant initialement 60 kilos) ;
  • une constipation inhabituelle ;
  • une miction moins fréquente.

D’autre signes indiquent une déshydratation avancée :
  • diminution de l’attention ;
  • apathie ;
  • difficultés pour s’exprimer ;
  • confusion ;
  • vertiges, chutes.

Qu’est-ce que le test du pli cutané ?

Il consiste à pincer doucement la peau entre le pouce et l’index. Si la peau se remet tout de suite en place, tout va bien. Si elle garde la marque et met quelques secondes à revenir à la normale, il s’agit d’un signe de déshydratation.

La peau des personnes âgée étant souvent plus déshydratée, il est conseillé de rechercher le pli cutané au niveau de la cuisse, et de vérifier les autres signes de déshydratation.

Quand faut-il redoubler de vigilance ?

En cas de fortes chaleurs bien sûr, mais aussi de fièvre, de diarrhées ou de vomissements, qui accroissent les pertes d’eau.


Que faire en cas de déshydratation ?

En cas de déshydratation bénigne, l’Assurance maladie conseille :
  • d’allonger la personne ;
  • de la dévêtir ;
  • de la rafraîchir  par application de linges humides ;
  • de l’éventer ;
  • de compenser ses pertes en eau et en sel en lui donnant à boire fréquemment, et plus que d'habitude, notamment des boissons contenant assez de sucre et de sel (eau sucrée, bouillons de légumes salés).

En cas de déshydratation grave ou au moindre doute, appeler le 12 ou le 115.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -