Agevillage
  >   Actualités  >     >   A lire : La vie du bon côté...

A lire : La vie du bon côté (roman)


Partager :

Dans son dernier roman, qui paraîtra en version française ce jeudi, Hada Keisuke livre un récit intergénérationnel inattendu.

la vie du bon côté livre Hada keisukeKento, jeune chômeur de 28 ans, est l’anti-héros parfait : les yeux gonflés par ses allergies saisonnières, il traîne au lit toute la journée et rencontre sa petite amie Ami dans des « love hotels » puisqu’ils vivent tous les deux chez leurs parents.

Ou plus précisément, en ce qui concerne Kento, chez sa mère qui héberge aussi son grand-père. Le vieil homme, quant à lui, ne cesse de se plaindre et appelle la mort de ses vœux.

Alors, Kento prend une grande décision : il aidera son parent à partir, comme il le souhaite. Avec une méthode pour le moins originale, en redoublant de sollicitude pour que l’aïeul perdre peu à peu ses capacités et finisse par s’éteindre.

Une prise de conscience qui le conduit à porter un regard grinçant sur la manière dont la société accompagne les aînés. Ainsi, lors d'une visite au centre de jour qui accueille où se rend régulièrement son grand-père, il observe :

"Sur le chemin de la chambre de son grand-père, il croisa une vieille femme dans un fauteuil roulant poussé par une jeune aide-soignante. La vieille parlait fort, sans discontinuer, à se demander comment elle reprenait son souffle ; elle avait dans les soixante-quinze ans et paraissait nettement plus en forme que son grand-père. Au cours de sa progression dans le couloir, il vit deux autres vieillards visiblement pleins d'énergie, transportés dans des fauteuils roulants. (...)

Ces attentions qui pouvaient passer pour de la gentillesse étaient seulement destinées à minimiser la gêne occasionnée par la déambulations de personnes âgées mal assurées sur leurs jambes et à réduire le risque de voir la responsabilité de l'établissement engagée en cas de chute."

Sauf que rien ne se passe comme prévu. Alors qu’ils n’étaient jusqu’ici que deux colocataires "prisonniers" d’un appartement de la banlieue de Tokyo, les deux hommes nouent de nouvelles relations, se découvrent.


Kento, frappé par les difficultés physiques, cognitives que rencontrent son grand-père, décide alors de se reprendre en main et de se lancer dans une reconstruction complète de son corps, cerveau compris.

Quant à son grand-père, ce soutien nouveau de son petit-fils n’a pas non plus l’effet escompté…

Un roman léger et optimiste, teinté d’une pointe d’ironie.

Jeune prodige de la littérature japonaise, Hada Keisuke publie son premier roman à 17 ans. La vie du bon côté, son dixième, a reçu en 2015 le prix Akutagawa, l’équivalent nippon du Goncourt. C’est aussi son premier ouvrage traduit en français.

La Vie du bon côté
de Keisuke HADA, traduit du japonais par Myriam DARTOIS-AKO
Broché: 144 pages
Editeur : Editions Philippe Picquier (24 août 2017)
Collection : LITTERATURE GRAND FORMAT


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -