Agevillage

Kozh Ensemble : réfléchir ensemble pour améliorer le quotidien des seniors


Partager :

Particulièrement attractive pour les seniors, la Bretagne comptera 30 % de personnes âgées de plus de 60 ans en 2030. Installé à Rennes, Kozh Ensemble a pour vocation de leur donner la parole pour réfléchir, aux côtés des acteurs locaux et des professionnels du bien vieillir, aux moyens d’améliorer le quotidien des Bretons qui avancent en âge. Prêts à rejoindre le mouvement ?

khoz ensemble réflexionLancé il y a deux ans, le gérontopôle breton travaille sur quatre grands thèmes : la santé, la mobilité, la vie sociale et l’habitat.

Pour chacune de ces thématiques, l’objectif est d’identifier, avec les premiers concernés, à savoir les personnes âgées elles-mêmes, ce dont elles ont besoin et quelles solutions elles ont mis en place.

Une dynamique participative, qui implique un grand nombre d’acteurs : les seniors donc, mais aussi les collectivités locales, de grandes entreprises comme la SNCF sur les questions de mobilité par exemple, des mutuelles…

Le nom du gérontopôle reflète d’ailleurs cette approche. Car si en breton kozh signifie vieux, la sonorité du terme rappelle en français les notions d’engagement et de dialogue.

Réflexion, action


Les réflexions menés par les labs thématiques n’ont pas vocation à rester lettre morte.

Ainsi, le lab habitat a été sollicité par la commune de Louvigné-du-Désert, en centre Bretagne, où 33% de la population est âgée de plus de 60 ans. Ses membres se sont déplacés pour donner leur éclairage sur un projet de construction de résidence pour personnes âgées.

Suite aux analyses et aux réflexions des professionnels et des seniors mobilisés, la structure architecturale a été modifiée, de même que l’emplacement retenu pour la construction.

De même, après que le lab mobilité a identifié des besoins d’accompagnement dans les transports en commun, la SNCF planche sur un projet dédié.

A l’avenir, Kozh Ensemble aimerait ouvrir un cinquième lab consacré à l’alimentation et la nutrition.

En attendant, les Bretons âgés qui le souhaitent sont invités à participer aux labs existants.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -