Agevillage
  >   Actualités  >     >   Maladie d'Alzheimer : ateli...

Maladie d'Alzheimer : ateliers d'animations à domicile

Pour soulager aussi les proches aidants


Partager :

annimations ateliers alzheimerParce que la vie à domicile ne se résume pas au ballet des professionnels de l'aide et du soin, les initiatives se multiplient pour proposer des activités différentes à domicile.

Certes il faut manger pour vivre et les services d'aides s'organisent autour des courses, des repas (portage).

Certes il faut parfois être aidé pour la toilette, les transferts, les couchers et aussi les soins.

Mais les journées peuvent être longues entre deux interventions (parfois chronométrées).

Lutter contre l'isolement, favoriser l'activité physique et intellectuelle sont des actions de prévention d'un vieillissement pathologique.

Ces préoccupations s'imposent de plus en plus dans l'agenda des politiques nationales et locales.

Elles viennent aussi soulager les proches aidants, désemparés devant l'inactivité de leur proche. Souvent éloignés, les aidants recherchent des relais de proximité, formés, compétents au regard de pathologies compliquées comme la maladie d'Alzheimer.

Des initiatives sont alors portées par des services d'aides, des municipalités (comme des portages de livres, de jeux), les départements, les caisses de retraite (Ateliers pour bien vieillir), les agences régionales de santé...

Renseignez-vous auprès de la mairie, du centre communal d'action sociale, du Clic (centre local d'information et coordination gérontologique) : adresses dans l'annuaire d'Agevillage.

En Loire-Atlantique, le nouveau service Anim’Alzheimer propose l'intervention d'une animatrice à domicile. Selon les attentes et envies des personnes malades, fragilisées, elle propose des jeux qui sollicitent la mémoire (mémo photo), le chant, le massage, la lecture ou le dessin, voire une promenade.

Son intervention vient aussi soulager les proches aidants. Après un rendez-vous évaluant les besoins et la demande, la durée et la fréquence des séances sont imaginées. Le service va pouvoir faire l'objet d'une déduction fiscale de service à la personne. Certains plan d'aide APA (allocation personnalisée d'autonomie) prévoit la prise en charge de ce type d'intervention. Pour contacter le service écrire à alzheimeranimation@gmail.com

Sur Paris, le service Philomène est souvent demandé par les proches aidants qui ne savent plus quoi proposer à leurs parents fragilisés "qui n'ont plus goût à rien", "qui ne font plus rien" (sachant que "ne rien faire", contempler, se remémorer... c'est bien aussi).

Contactez aussi les équipes Duca pour "Dispositif urbain culture Alzheimer". Elles sont disponibles à Beauvais, Marseille et Paris. Elles proposent un accompagnement programmé avec visites, interventions artistiques en accueils dédiés et même au domicile (Ducadom).

Ce sont souvent les professionnels qui mettent en relation les personnes âgées, leurs aidants et l’équipe Duca : ceux des services d'aides à domicile, des Clic (centres locaux d'information et coordination), mais aussi les bénévoles des associations de familles (France Alzheimer qui mise sur l'art et la culture cette année à l'occasion de la journée mondiale ce 21 septembre).

En savoir plus sur le programme DucaDom.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

celine

20/09/2017 14:09

magnifique projet


Bonjour je suis ASG dans une Equipe spécialisée Alzheimer à domicile,notre gros soucis est de réaliser des relais au delà des 15 séances sur prescription auxquelles les usagers peuvent prétendre.Des projets comme le votre peuvent être financé par la MDA de votre région ainsi que l'aide des caisses de retraites,CPAM.mais c'est toujours très lourd à réaliser sinon c'est de travailler en CESU ce qui reste précaire.Pour élargir le "public" personnellement je me suis renseigné sur animateur en gérontologie qui touche tout type de personnes âgées.En Loire Atlantique je crois que cela se développe pour retarder au maximum l'institutionnalisation ,on peut dire que ce type initiative à de l'avenir et je vous souhaite de réussir car intervenir au domicile et être dans l'intimité des gens qui nous reçoivent est un plaisir tout les jours et les échanges intenses.



Rédaction

12/09/2017 09:09

Réponse à Valérie


Bonjour,
Belle idée ! Mais en premier lieu, assurez-vous que le besoin, la "clientèle" existe sur votre territoire en menant une étude de marché.

Ensuite, il faudra créer votre structure : associative ou privée.

Puis demander à la Direccte un agrément pour intervenir auprès d'un public fragile.

Enfin, vous faire connaître des acteurs locaux : Clic, établissements, associations...

A vous de jouer !



valerie

11/09/2017 18:09

stimulations cognitives


Bonjour , je suis très intéressée pour créer des ateliers cognitives à domicile , aider les aidants en s ' occupant d ' eux un temps selon leur besoins et surtout les besoins des personnes ayant la maladie la maladie d ' Alzheimer .je travaille actuellement en EHPAD dans une unité protégée , AS , AMP , ASG , et je viens de suivre la formation Montessori . je voudrais savoir quelles démarches je dois entreprendre pour mon projet .merci de pouvoir me renseigner . valérie




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -