Agevillage

Edito : Semaine Bleue 2017 aidante

A tout âge : faire société


Partager :

La révolution de longévité sera d'autant plus visible à partir de 2025, quand les premiers babyboomers nés en 1940 auront atteints l'âge de 85 ans, avec les premiers signes visibles de handicap, d'incapacités, de fragilités.
Or 2025, c'est demain !

Annie de VivieEt dès aujourd'hui, cette révolution de la longévité implique que nous vivons quatre voire cinq générations côte à côte sur les territoires.
C'est une première dans l'histoire humaine. Nous n'avons pas de repères. Nous devons inventer cette société intergénérationnelle.

Au lendemain de la journée internationale des personnes âgées le 1er octobre, la Semaine Bleue (consacrée aux plus âgés) a justement choisi pour thème "A tout âge, faire société". Du 2 au 8 octobre, des centaines de manifestations vont mêler les générations, les envies, les projets.

Ainsi la Fédération Leo Lagrange s'investit-elle dans 21 actions touchant au total près de 9 500 bénéficiaires par le biais de marches bleues, d'ateliers créatifs, d'activités sportives, de rencontres et de sensibilisations. 
Les lauréats Semaine Bleue 2017 se mobilisent contre l'isolement des plus âgés fragilisés comme dans le quartier Montchapet-Maladière à Dijon, ainsi qu'à l'image des différents âges. A Foix un film présentera des interviews "Ma place dans la société il y a cinquante ans et ma place aujourd'hui". A Nancy, des enfants se formeront à la citoyenneté et au vote initiés par les plus âgés. Les arts du cirque s'inviteront dans un EHPAD de Redon (et à notre 10ème colloque sur les approches non médicamenteuses !).

Et pendant la Semaine Bleue, le 6 octobre, aura lieu la Journée nationale des aidants (JNA).
Ces proches, ces familles, ces voisins qui s'impliquent dans le quotidien des personnes fragilisées recherchent de l'aide, des informations pratiques, des conseils. En tant que vice-présidente de l'association qui pilote cette JNA, je suis ravie que soient valorisés ces 250 évènements partout en France.

Pour ma part je me suis lancée dans l'écriture d'un livre, d'un guide, qui reprend les rubriques d'Agevillage pour aider son proche à vieillir debout : debout dans sa tête, debout dans son corps, debout dans la cité. J'espère sincèrement qu'il vous aidera et vous plaira !

Des nouvelles formes d'habitat (voir les conseils pour aménager son logement et aussi les lauréats du Prix HLM Partenaires des âgées) aux Olympiades au grand âge en passant par la formation en ligne des proches aidants et les questions autour du "sacrifice" des proches... notre société doit se mobiliser sur cette révolution de la longévité.

Cette révolution est doublement percutée cette semaine : par ces 300 000 citoyens totalement isolés (l'équivalent de la population de Nantes) comme le pointent les Petits frères des pauvres. Et par l'accompagnement de fin de vie avec l'euthanasie ce lundi en Belgique de l'écrivain Anne Bert, atteinte de sclérose latérale amyotrophique (SLA ou maladie de Charcot), qui avait fait de sa demande de suicide assisté un combat politique.

Notre société n'a pas d'autre choix que de poursuivre son adaptation au vieillissement de sa population.
Au risque d'abandons ou d'acharnements hors de prix.
Or à tout âge, nous voulons tous "faire société".


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -