Agevillage

Les aidants s'adressent à Agnès Buzyn

Etre reconnu autant que son proche malade


Partager :

La Journée nationale des aidants (JNA) ce 6 octobre a été l'occasion de mettre en avant les initiatives d'aides, de soutien, de répit pour les proches aidants. Ils sont, nous sommes 8,3 millions de proches aidants et jusque 11 millions avec les aidants professionnels. Le mot "aidant" progresse dans la tête des français, un tiers ont entendu ce terme selon une dernière étude.

les aidants s'adressent à Agnès BuzynIls viennent chaque jour en aide à un proche fragilisé par l'âge, la maladie, le handicap. Ils sont jeunes parfois comme le raconte l'association Jade
Il faudrait que les proches aidants fassent partie des protocoles de soin autant que les personnes malades, demande Eglantine Emeyé marraine de la journée et maman d'un enfant polyhandicapé.
"Ce n'est de la faute de personne mais on est tous responsables" a-t-elle conclu à la Région Ile-de-France qui veut devenir la 1ère région aidante a annoncé Farida Adlani, Vice présidente chargée de l'action sociale, de la santé et de la famille.

Des difficultés proportionnelles à celle du proche aidé

Les besoins, les attentes augmentent avec l'aggravation des symptômes, la perte d'autonomie physique ou fonctionnelle de son proche. Ainsi face à la SLA "Sclérose latérale amyotrophique", par exemple, Sandrine Rollot de l'AFPric explique que les proches aidants souffrent de voir l'autre souffrir. Ils n'osent pas exprimer leur ressenti devant de telles souffrances (au risque de s'épuiser). Ils sont souvent très inquiets pour l'avenir et témoignent d'une méconnaissance des aides et dispositifs qui pourraient soulager.
Les professionnels de santé doivent être formés, sensibilisés à l'enjeu de repérer, d'aider, de soulager les proches aidants autant que la personne malade.

C'est ce qu'ont demandé deux proches aidants à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, venue écouter un Café des aidants organisé par l'association française des aidants présidée par Florence Leduc, à l'occasion de la Journée nationale des aidants.


Voir la ministre en images : Agnès Busyn à l'écoute




Voir la ministre en images : Agnès Busyn s'engage



Mobilisation des territoires

Près de 250 manifestations, ateliers, conférences ont lieu autour de cette Journée nationale des aidants partout en France, dans les villes, les quartiers, les entreprises. Autant d'occasions de mobiliser les solidarités de proximités avec Voisins solidaires et aussi les équipes citoyennes de Monalisa, mais aussi d'informer sur les aides financières, le congés proche aidants, les solutions locales de répit, de soutien, avec leurs limites aussi. Vous les retrouvez dans les dossiers pratiques d'Agevillage.

Alléger la paperasse

Eglantine Emeyé a interpellé les pouvoirs publics pour qu'ils limitent ces "tonnes de paperasses" à remplir pour justifier d'une aide, accessible dans tel département et pas dans l'autre... Elle comprend le taux de 28% de non recours à l'APA Allocation personnalisée d'autonomie.
A quand un système d'informations inter-opérable qui ne nécessitera pas de remplir 50 fois les mêmes données tout en les sécurisants ?

Développer les solutions de répit

Pour tenir dans la durée, pour ne pas sombrer dans l'épuisement, la dépression, les situations à risque de maltraitance, il n'y aura jamais trop de solutions de répits, ajustées à chaque situation.
Des cafés des aidants®, aux aides à domicile en passant par des accueils de jour, de nuit, des hébergements temporaires, des vacances ensemble ou séparés... les plateformes de répits ne seront jamais trop nombreuses sur les territoires.

Près d'un aidant sur deux travaille

Les entreprises commencent à prendre conscience que leurs salariés peuvent aussi être aidants d'un proche fragilisé avec un impact sur leur vie au travail et la productivité. Le Prix Entreprises Salariés Aidants montre que des réponses sont possibles en terme d'informations (guides, rencontres, campagnes de sensibilisation, assistances téléphoniques, réponses personnalisées en ligne avec MonAgevillage notamment), d'entraides ("bienveilleurs", échanges, dons de RTT), de formations spécifiques (en présentiel, à distance, Mooc...), d'aides financières, d'accords d'entreprises et surtout de sensibilisation des managers de proximité pour aider à concilier vie professionnelle, vie personnelle et vie d'aidant (aménagements de temps de travail, télétravail...). Voir les lauréats 2017.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -