Agevillage
  >   Actualités  >     >   Dossier : bien choisir une ...

Dossier : bien choisir une aide technique

Outils pour l'autonomie


Partager :

Lorsqu'il n'est plus possible de corriger une incapacité ou une situation de handicap, il faut le compenser. C'est à cela que servent les aides techniques. Face à une offre vaste, avec des prix parfois très élevés, comment être sûr de faire le bon choix ? Nos conseils dans ce dossier.

bien choisir son aide techniqueL'aide technique va permettre de rendre la vie plus facile, dispenser de demander de l'aide pour un acte tout simple, comme enfiler une paire de bas ou se brosser les cheveux par exemple.

Il existe des aides techniques pour répondre à la plupart des situations du quotidien : se déplacer, manger, s'habiller, téléphoner...

Où les trouver ?


Elles sont principalement disponibles via des boutiques en ligne, et, de plus en plus, des magasins "physiques". Certains sont spécialisés dans une type de produits (téléphonie adaptée par exemple), d'autres dans la réponse à une forme de handicap (déficience visuelle par exemple).

Bon à savoir : compte tenu du coût parfois élevé des aides techniques, des structures remettent en état du matériel non utilisé pour le proposer ensuite à prix réduit.

Quatre étapes pour bien choisir

1. Evaluer les besoins


L’ergothérapeute est le professionnel le plus à même d’analyser la situation de la personne handicapée, malade, pour lui préconiser la ou les aides techniques qui vont améliorer sa vie quotidienne, lui permettre de recouvrer un maximum d’autonomie.

Son intervention peut être prescrite, dans le cadre d'une sortie d'hospitalisation et donc remboursée.

Sinon, il faudra faire appel, à vos frais, à un ergothérapeute libéral.

En savoir plus sur l'ergothérapie

2. Se renseigner

Avant de choisir, il convient de se renseigner sur l’offre : les produits, les technologies évoluent parfois très vite, autant bénéficier des plus actuelles.

Le prix rentre bien sûr en ligne de compte : toutes les aides techniques ne sont pas remboursées par la sécurité sociale.

Et dans tous les cas, mieux vaut demander des devis pour les investissements les plus importants.

A savoir : le label Testé et approuvé par les seniors ne concerne pas uniquement les aides techniques. Il vise à certifier qu'un objet est adapté à un usage par une personne âgée. Attribué après des tests par des seniors, des ergonomes et des ergothérapeutes, il reste néanmoins un bon indicateur.

En savoir plus sur la prise en charge des aides techniques

3. Aller au plus simple

Parfois, du matériel non estampillé aide technique peut se révéler parfaitement adapté à la situation.

Pour le jardin par exemple, les sites et magasins vendent des outils spécifiques… mais les boutiques de bricolage et de jardinage proposent aussi des outils à manches télescopiques ou équipés d’un système de démultiplication à crémaillère pour un usage plus facile.


A chacun de choisir le matériel le plus adapté à son besoin, mais en privilégiant toujours la sécurité.

Là encore, l’ergothérapeute peut délivrer de précieux conseils.

4. Essayer

En magasin ou dans des lieux dédiés, essayer les différentes propositions et prendre le temps de la réflexion pour trouver ce qui convient le mieux.

Reste maintenant à les utiliser…


Pour être efficace, l'aide technique ne doit pas être imposée. Qu'il s'agisse d'un simple accessoire ou d'un fauteuil roulant, elle doit être acceptée par son utilisateur et prise pour ce qu'elle est : un outil pour l'autonomie, et non pas un marqueur de vieillesse ou de handicap.


Retrouvez notre dossier complet sur les aides techniques


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article. (2 en attente)


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -