Agevillage
  >   Actualités  >     >   Ostéoporose : démêler le vr...

Ostéoporose : démêler le vrai du faux


Partager :

Mercredi dernier, France 5 diffusait en première partie de soirée une émission consacrée à l’ostéoporose, intitulée Ostéoporose : vraie menace ou fausse maladie ? Un titre volontairement sensationnaliste, qui n’a pas manqué de faire bondir le docteur Laurent Grange et ses confrères de l’Association française de lutte anti rhumatismale (Aflar).

ostéoporoseSelon les spécialistes interrogés pour l’émission, l’ostéoporose ne serait pas une maladie mais un « processus naturel lié au vieillissement ».

Que cette assertion soit vraie ou fausse, reste que l’ostéoporose cause 377 000 fractures par an en France, notamment au niveau du poignet, de la hanche et du col du fémur, indique l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale).


Des fractures qui surviennent pour la plupart après 65 ans, avec des conséquences réelles sur la qualité de vie et l’autonomie des personnes concernées.

Les Français, et surtout les Françaises, sont-ils excessivement traités pour l’ostéoporose ?


En 2014, 800 000 personnes (sur une population de 24 100 000 de plus de 60 ans) étaient traitées en 2014. Soit 3,3 % des plus de 60 ans, et 1,2 % de la population globale.

Le traitement préventif est réservé aux femmes à risques. Le risque est déterminé en fonction de nombreux critères : une mesure de la densité osseuse, les antécédents de fracture, les autres traitements pris…).

Par ailleurs, seuls 12 % des patients hospitalisés suite à une fracture étaient sous traitement préventif, et seules 15 % des personnes ayant souffert d’une fracture de fragilité prennent ensuite un traitement.

Faut-il consommer des produits laitiers pour lutter contre l’ostéoporose ?


Les laitages apportent du calcium, qui contribue à la formation et au maintien des os : ils jouent donc un vrai rôle dans la lutte contre l’ostéoporose.

Cependant, de nombreux autres aliments sont aussi sources de calcium, comme les légumes secs.

Par ailleurs, la vitamine D, que l’on trouve notamment dans le beurre et les poissons gras, mais que l’on synthétise surtout en s’exposant au soleil, favorise l’absorption du calcium : elle est tout aussi indispensable.

En savoir plus sur l'alimentation et l'ostéoporose

Les médicaments contre l’ostéoporose sont-ils efficaces ?


Les études cliniques montrent en effet une efficacité limitée, « de l’ordre de 40 à 70 % de réduction (par rapport à un placebo) du nombre de fractures sévères (hanche et vertèbre notamment) », indique l’Aflar.

Mais une efficacité quand même.

Les médicaments contre l’ostéoporose sont-ils dangereux ?


Comme tout traitement, il existe des effets indésirables, et certains sont graves, comme l’ostéonécrose de la mâchoire décrite dans l’émission.

Pour autant, il reste très rare : moins de 4 cas par an en moyenne entre 1985 et 2014.

Il est cependant essentiel de faire le point régulièrement avec son médecin traitant et de bien indiquer l’ensemble des médicaments pris à chaque nouvelle prescription pour éviter les interactions dangereuses.

Et dans tous les cas, les professionnels de santé restent les meilleurs interlocuteurs pour répondre à toutes vos questions sur les maladies et les traitements.

En savoir plus sur l'ostéoporose


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article. (2 en attente)


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -