Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Ces maires qui chan...

Edito : Ces maires qui changent tout

Villes amies des aînés


Partager :

En ces temps difficiles, où les crédits se tarissent encore dans un secteur notoirement sous-doté, au grand dam de la Fédération hospitalière de France qui monte au créneau, au grand dam des services publics territoriaux qui se tournent vers le privé, au vu des tendances toujours plus négatives sur les RPS, les TMS dans notre secteur... tout un chacun peut être enclin à sombrer dans le sentiment d'impuissance généralisé.

Quel plaisir de lire ce livre de l'écrivain Mathieu Rivat "Ces maires qui changent tout" chez Actes Sud, au lendemain du Salon des maires qui a vu le Président de la République remercier ces citoyens volontaires, impliqués, porteurs.

L'auteur du livre est allé donner la parole à ces élus de proximité, qui refusent d'abdiquer, étudient l'histoire de leur territoire, imaginent l'avenir avec les habitants, les associent à l'analyse systémique des options possibles et se mettent au travail, concrètement, pas à pas.

Et les résultats sont là en Europe, en Espagne et aussi en France : à Grenoble, à  Loos-en-Gohelle, aux pieds des terrils,  à quelques kilomètres de la maison de retraite où j'ai grandi, à Vitry-en-Artois, dans le Pas-de-Calais.

De la gestion de l'eau à l'habitat à énergie basse consommation (gain de 100 euros par mois !), en passant par une alimentation plus saine, bio, à partir des ressources locales, des jardins partagés, de la végétalisation de la ville et bien sûr des projets culturels qui valorisent les savoirs locaux... ces territoires pilotes devraient faire école. Ils cherchent aujourd'hui à asseoir leur démarche, les propositions d'association concrète des habitants (de tous âges, quelle que soit leur situation sociale, leurs handicaps) et aussi leurs indicateurs de performance, médico-économiques. J'ai relevé le nombre d'associations actives, le nombre de projets (souvent petits, au budget inférieur à 1 K€) portés par les habitants, le taux de participation aux élections... mais aussi les espaces verts sans pesticides, les budgets de consommation d'énergie...

Toutes ces initiatives sont portées par une personnalité investie, exemplaire, charismatique. Ces élus veulent prendre soin plutôt qu'administrer. Ils veulent aussi passer à "l'âge du faire", avec les habitants, sans nier les difficultés, le passé. Au contraire, en en faisant une force, tournée vers l'avenir.

Pour "ces maires qui changent tout" : il n'y a pas de sous-citoyens incapables, trop vulnérables pour ne plus être responsables de rien, trop handicapés pour travailler (y compris dans le médico-social).

Ces résultats demandent du temps, un long processus d'apprentissage pour créer ces collectifs de qualité, ces environnements favorables à une société pour tous, pour tous les âges.

Ils rappellent qu'une innovation est une désobéissance qui a réussi, ensemble, en co-production.

A vous lecteurs d'Agevillagepro, ces propos vous rappellent les initiatives du Label Villes Amies des Ainés, des Villes amies de la maladie cognitive (dementia friendly), du Critada qui mise sur les territoires, des approches non médicamenteuses, de l'art pour prendre soin, du label Humanitude, des awards qui récompensent les acteurs motivés (Marpa, Orpéa, animateurs en gérontologie), sans oublier ces expérimentations en débat (infirmières de nuit mutualisées cette semaine)...

Vive le génie créatif des acteurs de terrain, sur des territoires d'avenir.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -