Agevillage
  >   Actualités  >     >   Etre le salarié de son proc...

Etre le salarié de son proche : pour ou contre ?


Partager :

L’allocation personnalisée d’autonomie (Apa) permet, sous certaines conditions, d’être rémunéré(e) pour l’aide apportée à un(e) proche fragilisé(e). Dans quelles conditions les aidant(e)s peuvent en bénéficier ? Et est-ce nécessairement une bonne idée ? Gros plan sur les avantages et les inconvénients d’une telle solution.

proche aidant poru ou contreLa loi permet aux bénéficiaires de l’Apa d’employer un membre de leur famille sauf leur conjoint, concubin ou partenaire de Pacs pour assurer des heures d'aide à domicile.

Le plan d’aide établi par le Conseil départemental doit donc comporter des heures d’aide.

Le montant du salaire de l'aidant est calculé sur la base de 13,61 euros bruts de l'heure.

La solution est séduisante… mais avant de franchir le pas, il convient de bien peser le pour et le contre

Avantages

  • Un apport de revenu pour l’aidant(e).
  • Une compensation d’une interruption de carrière le cas échéant : évite les trous dans le CV.
  • Un soulagement pour l’aidé(e), qui rémunère son proche pour l’aide apportée : une manière d’alléger un éventuel sentiment de culpabilité.


Inconvénients

  • La quasi impossibilité de n’aider qu’à la hauteur du plan d’aide : si celui-ci prévoit deux heures par jour, l’aidant(e) ne s’arrêtera pas d’aider son proche une fois ce temps écoulé.
  • L’assignation au rôle d’aidant(e) renforcée aux yeux du reste de la famille, parfois des professionnels : « puisque tu es payé(e), tu peux bien t’occuper de ça, ça, ça et ça en plus ».
  • Le risque d’une vie sociale réduite à peau de chagrin.


Indispensable formation

Que vous optiez ou non pour cette solution, se former permet de mieux appréhender son rôle d’aidant(e) et d’acquérir des compétences qui vous faciliteront la tâche.

Il existe des formations gratuites pour les aidant(e)s, comme celles proposées par Savoir être aidant, l’Association française des aidants, France Alzheimer… Renseignez-vous auprès du Clic (centre local d’information et de coordination) le plus proche.

Trouver son adresse

A noter : si vous choisissez d’être salarié(e) par votre proche, attention à bien respecter les obligations légales.

Votre proche doit ainsi :
  • vous déclarer auprès de l’Urssaf ou au Cesu (chèque emploi service universel),
  • établir un contrat de travail,
  • émettre des bulletins de paie (sauf si utilisation du chèque emploi service universel),
  • répondre aux obligations de visite médicale du travail, prévoir la formation continue, organiser les congés…
  • payer les cotisations sociales et les salaires.

A noter : pour vous accompagner dans ces tâches, vous pouvez faire appel à un service d'aide à domicile mandataire, qui prendra en charge la gestion administrative contre frais.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Cesu ou de la Fédération des particuliers employeurs de France.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -